mercredi 5 février 2014

Spécial église Notre-Dame de Saint-Chamond (2009)

37224441

 

 

dossier spécial :

le sort de l'église Notre-Dame

de Saint-Chamond (2009)

 

 

  • images anciennes de l'église Notre-Dame de Saint-Chamond

**** 80% DE "OUI" LE 26 AVRIL 2009 POUR SAUVER L'ÉGLISE NOTRE-DAME...! ****

** VOTER "OUI" POUR LA SAUVEGARDE DE L'ÉGLISE NOTRE-DAME...! **

**  voir l'intérieur de l'église Notre-Dame : 84 photos commentées  **

**** SURTOUT NE PAS DÉTRUIRE L'ÉGLISE NOTRE-DAME...! ****

** l'église de Saint-Chamond DÉTRUITE (janvier 2010)...!! **

** le site du Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame : voir la vidéo **

** du sens des responsabilités en politique (Michel Renard) **                    

 

39639736
l'autel de la sainte-Vierge

 

37241852
un vitrail...

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 11 juillet 2011

église Notre-Dame, juillet 2011

 vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (6)

 

église Notre-Dame toujours

en restauration (c'est bien...!)

 


vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (1)
la photo n'est pas réussie, mais les vitraux sont restaurés

 vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (2)
la lumière pénètre par les vitraux

 vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (3)
vitraux éclatants

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (4)
façade latérale nord

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (5)
la rosace de l'entrée occidentale

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (6)
les échafaudages des ouvriers qui restaurent, côté sud

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (7)
façade latérale nord

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (8)
façade latérale nord

 

vitraux Notre-Dame 11 juillet 2011 (9)
une abside qu'il faudrait repeindre...

Les ouvriers sont affairés, en cet été 2011, à restaurer les vitraux, à redonner vie aux portes, à étanchéiser la toiture et affacer les tâches qui maculent le plafond de l'église. Je ne sais pas si l'abside sera repeinte... mais cet orange est vraiment affreux...

Michel Renard

photos prises le lundi 11 juillet 2011, Michel Renard

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 26 avril 2009

l'église Notre-Dame est sauvée...!

joie_du_Comit_


- 84 photos inédites de l'intérieur
de l'église Notre-Dame (mars 2009)

 

l'église Notre-Dame est sauvée...!

80% de "oui"

pour la poursuite de la restauration

 

À la question "Êtes-vous favorable à ce que la commune de Saint-Chamond achève la restauration de l'église Notre-Dame ?", 80,45% des votants ont répondu "oui" et 19,55% ont répondu "non".
Le taux de participation a été de 28,32%
sur les 23 813 électeurs inscrits. C'est un succès pour toux ceux qui, attachés au patrimoine local, ont mené campagne pour la sauvegarde de l'église.

Résultats par bureaux


soirée électorale en mairie, salle Condorcet,

dimanche 26 avril 2009, entre 19 heures et 20 heures

 

Kizirian_FR3
le maire, M. Kizirian, annonce à FR3 le résultat de la "consultation"


salle____Herv__
de nombreux Saint-Chamonais dans la salle Condorcet

 

Kizirian_allocution__1_
allocution du maire qui se félicite de son initiative et de son résultat :
il n'a pourtant pas appelé à voter "oui"...

 

joie_du_Comit_
les membres du Comité pour la sauvegarde de l'église, qui sont les seuls à avoir
mené campagne pour le "oui, laissent éclater leur joie : Jean-Pierre Gay (veste sombre),
Jean-Luc Degraix (bras levés), Léon Coffy (vêtement vert) et Paul Privat (main gauche levée)


Jean_Luc_interview__1_
Jean-Luc Degraix, membre du Comité de sauvegarde, interviewé

Jean_Luc_interview__2_
"après des semaines de campagne, une belle victoire pour le patrimoine de la ville"

Jean_Luc_interview__3_
une large "couverture" de l'évènement par les médias régionaux et nationaux ;
à g., Jean-Luc Degraix ; à d. Aline Oriol, conseillère municipale d'opposition



Jean_Luc_interview__4_
de nombreux journalistes avides de réactions, ce soir


Herv__interview
Hervé Reynaud, président de l'association "Ensemble pour Saint-Chamond"

Herv__interview__3_
Hervé Reynaud, président de l'association "Ensemble pour Saint-Chamond"


Paul_Privat_interview__1_
Paul Privat, poète et écrivain, membre du Comité de sauvegarde

Paul_Privat_interview__2_
"oui, nous sommes rassurés, nous n'aurons pas besoin d'escalader des échafaudages
ni de nous enchaîner pour empêcher la destruction de l'église...!", Paul Privat

Paul_Privat_interview__3_
Paul Privat, un maître du verbe auquel chacun est attentif


Paul_Privat_interview__4_
Jean-Luc Degraix, Paul Privat, Léon Coffy

_______________________________________________


 

réactions

communiqué de presse
ENSEMBLE POUR SAINT-CHAMOND

carte

Notre mobilisation et notre engagement  ont permis une large victoire du OUI.
Nous en sommes très fiers et particulièrement heureux.
Notre avons dénoncé le piège tendu par M. le Maire qui en organisant cette consultation inopportune et coûteuse a tenté de vouer l’église à la démolition.
La faible participation démontre que nos efforts conjugués avec les initiatives du Comité de Sauvegarde étaient bien nécessaires pour que les partisans du OUI se sentent mobilisés. Le résultat : plus de 80 % de OUI qui ont poussé le Maire à une agressivité inacceptable dans une allocution militante avec en prime des chants d’extrême gauche qui témoignent d’un sectarisme préjudiciable à notre ville.
Notre incessant travail d'information, notre positionnement sans faux-fuyant, ont contribué à ce large succès du OUI.
Merci de votre soutien !

Hervé Reynaud
Ensemble pour Saint-Chamond
dimanche 26 avril 2009, 21 heures

 

 

 



réponse à un argument de M. Kizirian

Dans son allocution, le Maire a cru bon vitupérer contre la participation de Lyonnais venus en autocar au rassemblement du 17 avril sur le parvis de l'église. "Les Saint-Chamonais, a-t-il dit, sont assez grands pour décider tous seuls…"

Cet irrédentisme local n'est pas de mise dans l'affaire de Notre-Dame. Pourquoi ? Pour la bonne raison que si l'église relève, administrativement, de la gestion communale, son image appartient largement au-delà. Peut-on concevoir que la menace de destruction de Notre-Dame à Paris ne mobiliserait que les Parisiens intra-muros ?

La municipalité n'a pas voulu le comprendre. Mais le sort du patrimoine met en jeu des attachements qui ne relèvent ni de la seule comptabilité fiscale ni du seul horizon municipal. Nous avons reçu, sur ce blog, des courriers d'anciens Saint-Chamonais qui disaient leur préoccupation de l'avenir de cette église et leur déception de ne pouvoir s'exprimer dans les urnes. C'est tout à fait légitime. La politique ce sont aussi des symboles et des fidélités à une histoire.

Michel Renard, co-auteur de
Faut-il avoir honte de l'identité nationale ?

- voir aussi : du sens des responsabilités en politique (Michel Renard)

- lire cette réaction d'un habitant de Roquemaure dans le Gard


 

la position des Verts

"71,68 % d'abstention pour la consultation sur l'avenir de l'église Notre-Dame, un chiffre élevé qui n'a rien d'étonnant quand la municipalité n'a prévu aucun envoi de profession de foi, et une information très pauvre en éléments techniques pour se prononcer. La population s'est donc avant tout exprimée de façon affective. 80,45 % de oui pour la poursuite des travaux 19,55% pour l'arrêt des travaux.

Les écologistes étaient majoritairement favorables à la conservation de ce patrimoine qui n'est possible qu'avec l'adhésion de la population. Aussi les Verts ont proposé de longue date une expression de type référendaire à tous les citoyens informés dans le détail pour qu'ils prennent position en connaissance de cause. Les modalités d'organisation de cette consultation n'ont pas répondu aux souhaits des écologistes."

Jean Minnaert
Verts du Gier

 



le communiqué du diocèse

Communiqué du diocèse de Saint-Étienne suite à la consultation des habitants sur le devenir de l’église Notre Dame de Saint-Chamond.

Le diocèse de Saint Étienne se réjouit du résultat sans équivoque de la consultation de la population de Saint-Chamond au sujet de l’avenir de l’église Notre-Dame.

En votant à une très large majorité pour l’achèvement de la restauration de cette église les habitants de Saint-Chamond ont manifesté leur volonté de ne pas détruire un édifice qui fait partie intégrante du patrimoine architectural et culturel de leur ville. Ils ont aussi manifesté leur volonté de respecter un lieu chargé de mémoire et de symboles. On peut penser aussi qu’une majorité d’habitants, et pas seulement les catholiques pratiquants, ont manifesté leur volonté de garder un lieu de culte, signe visible d’une présence d’Église, en particulier au rythme des dimanches, des grandes fêtes religieuses, et des grandes étapes de la vie (baptêmes, mariages, funérailles).

Le diocèse de Saint-Étienne, en voyant sa demande du maintien d’un lieu de culte en cet endroit ainsi approuvée et confortée, se déclare d’ores et déjà prêt à poursuivre le dialogue avec la mairie de Saint-Chamond. Avec la paroisse Saint-Ennemond en Gier, il s’associera à la recherche de solutions matérielles et financières permettant à la fois de respecter le vœu de la population, les intérêts de la commune et de favoriser la qualité de l’exercice du culte.

Comme il l’avait déjà indiqué, le diocèse, dans le cadre de l’affectation cultuelle de l’église Notre Dame, prendra sa part de responsabilité pour relever avec les autres parties prenantes ce défi qui est aussi un beau pari sur l’avenir.

Saint-Étienne Le 27 avril 2009
source

 

gonflé le diocèse !

Ils sont gonflés les gens du diocèse ! Ils affichent leur "réjouissance" aujourd'hui. Mais ils n'ont pas fait campagne pour un tel choix. Ils évoquent un résultat "sans équivoque" mais telle n'a pas été leur position ces dernières semaines, c'est le moins que l'on puisse dire. Rappel.Paul_Malartre

Le 19 mars 2009, Paul Malartre, chargé de mission du diocèse auprès des collectivités territoriales, expliquait dans un communiqué que : "le Diocèse préférerait que soit étudiée par un urbaniste la solution suivante : le bâtiment actuel serait démoli, en sauvegardant peut-être sa façade, et un nouveau lieu de culte plus petit et plus fonctionnel (chauffage, sonorisation) serait construit sur le lieu ou à proximité".

Bien sûr, il disait aussi que si la décision était prise de poursuivre la restauration, la communauté catholique s'occuperait de l'aménagement intérieur... Il faut être prudent. Mais le mal était fait.

L'option démolition avait la préférence du diocèse. D'ailleurs, les mêmes propos ont été répétés dans Le Progrès du 24 mars, et Paul Malartre savait que sa position ne ferait pas plaisir au Comité de sauvegarde. Alors, exprimer son contentement après le 26-avril, c'est voler, peu glorieusement, au secours d'une victoire qui ne doit rien à l'action du diocèse.

Michel Renard

quand le diocèse militait pour la démolition...

 

Le_Progr_s_24_mars_2009__2_
Le Progrès, 24 mars 2009 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le_Progr_s_24_mars_2009__1_
Le Progrès, 24 mars 2009 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

 

_______________________________________________


revue de presse

 

 

Église de Saint-Chamond : "oui" massif

AFP
27/04/2009
La consultation des habitants de Saint-Chamond (Loire) sur le sort de leur principale église a peu mobilisé dimanche, toutefois une majorité de votants (80,44%) s'est prononcée en faveur de la poursuite des travaux de réhabilitation, a annoncé la municipalité.

Seuls 28,34% des 23.813 électeurs inscrits se sont déplacés pour répondre à cette consultation, promesse de campagne de la nouvelle équipe municipale, mais qui n'a que valeur d'avis.

Les électeurs devaient répondre par "oui" ou "non" à cette question du maire de cette ville de 35.000 habitants, Philippe Kizirian (PS): "Etes-vous favorables à ce que la commune achève la restauration de l'église Notre-Dame ?"
"Nous tirerons toutes les conclusions de cette consultation et une délibération sera proposée au conseil municipal dans un mois", a déclaré à l'AFP Roger Beraud, directeur de cabinet du maire.

Des raisons budgétaires sont invoquées par l'édile, lequel avait réservé son avis personnel "afin de ne pas donner de consigne de vote", à propos de l'éventuelle démolition de cet édifice monumental bordant la place centrale de Saint-Chamond.

Construit à la fin du XIXe à l'aide d'une roche calcaire tendre et friable, ce lieu de culte, dont l'unique flèche culmine à 67 mètres du sol (l'autre a dû être démolie en 2004), a déjà coûté à la collectivité 4,3 millions d'euros en travaux de réhabilitation au cours deS douze dernières années dans cette ville qui compte huit autres églises.

source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/27/01011-20090427FILWWW00251-eglise-de-saint-chamond-vote-oui-massif.php

 

Saint-Chamond ne rasera pas son église

Le Progrès - le 27.04.2009 04h00

Plébiscite, hier à Saint-Chamond, pour la poursuite de la rénovation de l'église Notre-Dame.

Moins d'un électeur saint-chamonais sur trois est allé voter hier. C'est peu. Même si on appréciait quasi unanimement dans les bureaux de vote la démarche «de demander ainsi directement leur avis aux citoyens». Succès au moins d'estime, donc, pour la municipalité Kizirian qui, avec une démarche de consultation rarissime en France, gagne ses premiers galons dans le difficile exercice de la démocratie de proximité.

Et si la participation, à peine plus de 28 %, s'est fait tirer l'oreille, ceux qui se sont déplacés ont tranché à une écrasante majorité : 80,5 % des votants (5 337 électeurs) ont répondu par l'affirmative à la question «Êtes-vous favorable à ce que la commune de Saint-Chamond achève la restauration de l'église Notre-Dame ?».

Au-delà, la consultation a dressé une carte parfois surprenante des «pro» et des «anti» Notre-Dame. Le Oui explose évidemment au centre-ville, lieu d'accueil de l'édifice. Il rencontre une adhésion plus inattendue sur le site, éloigné, de Saint-Julien. Le «grand Saint-Chamond» d'Antoine Pinay n'en a néanmoins pas fini avec ses querelles de clochers : les quartiers du Creux, Fonsala et Chavanne offrent au Non ses meilleurs scores.

Le Oui l'emporte à l'issue d'une campagne menée exclusivement… pour le Oui, par le comité de sauvegarde de l'église et les deux groupes d'opposition municipale. La restauration de Notre-Dame sera achevée, pour un coût de 3,3 millions d'euros. Reste un point d'interrogation : l'église rénovée sera t-elle affectée totalement ou partiellement au culte ?

Marie Perrin

3____chaffaudages_et_ouvrier__2_

 

 

 

Saint-Chamond préfère la réhabilitation à la destruction de son église

Les habitants de Saint-Chamond (Loire) se sont prononcés en faveur de la poursuite des travaux de réhabilitation d’une église de leur ville, lors d’un référendum tenu dimanche.

À la question «êtes-vous favorables à ce que la commune achève la restauration de l'église Notre-Dame ?», les habitants de Saint-Chamond (Loire), ville de 35.000 âmes, ont répondu dimanche par l’affirmative, dans un référendum organisé pour connaître l’avenir de l’édifice. Si une grande majorité des Saint-Chamonais se sont abstenus (seulement 28,32% de participants), les votants ont opté massivement (80,45%) pour que les travaux continuent. Le lieu de culte est situé sur la place principale de la ville de Saint-Chamond, qui compte huit autres églises.

Celle-ci est emblématique de nombreux cas en France : sa réhabilitation, pour des raisons de sécurité, est extrêmement coûteuse mais les habitants se refusent à voir détruire cette partie de leur patrimoine. Construit à la fin du XIXe avec une roche calcaire tendre et friable, l’église Notre-Dame ne possède plus qu’une flèche culminant à 67 mètres du sol, l’autre ayant dû être démolie en 2004. La réhabilitation de l’édifice a déjà coûté quelque 4,3 millions d'euros en travaux depuis douze ans.

D’ici à un mois, une délibération doit être proposée au conseil municipal suite à l’issue de ce vote.

(27/04/2009)
Batiactu


 

 

une caricature de talent : "Notre-Dame de Saint-Chamond"

caricature_combat_pour__glise_Notre_Dame

Trouvé sur le site du "caricaturiste de la Loire" ce dessin amusant (28 mars 2009). Sur les tours, Paul Privat ; à cheval, Hervé Reynaud ; à droite en échevin, Philippe Kizirian ; en bas à gauche, François Rochebloine ; André Moulin ; Olivier Sapet ; à droite, Gérard Ducarre.


joie_du_Comit_

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 20:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 24 avril 2009

du sens des responsabilités en politique (Michel Renard)

6___fa_ade__3_



dimanche 26 avril 2009,

sauver l'église Notre-Dame en

votant "OUI"


presse_notre_dame_06
Le Progrès, 18 avril 2009



du sens des responsabilités

en politique

À quelques jours de la "consultation populaire" organisée par la municipalité de M.-Kizirian, on peut témoigner de l'intérêt d'une bonne partie des habitants, y compris des jeunes, pour le patrimoine de leur commune qu'ils sentent menacé par ce curieux référendum. Cela semble indiquer une tendance favorable à la poursuite des travaux de rénovation de l'église Notre-Dame.

Si un tel résultat devait se dégager des urnes le 26 avril, il faudrait en rendre grâce - c'est le cas de le dire...! - à l'activité du Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame. Ce sont ses tracts, ses réunions, ses initiatives, ses contacts avec la presse, son énergie militante bénévole, qui ont attiré l'attention sur cette échéance.

carences de responsabilité

En ces temps où le vocable de citoyen, adjectivé à toutes les sauces, est répandu à tort et à travers, on peut légitimement l'utiliser pour qualifier l'engagement de ce Comité et de ses adhérents. Et en constater la carence chez plusieurs acteurs de la vie politique et religieuse locale :

- la municipalité s'est servi de "la démocratie" ("laissons choisir la population") comme alibi pour ne pas prendre position sur un dossier majeur de l'avenir du patrimoine local. Or, il faut rappeler que la tradition républicaine, comme la vertu civique en politique, consiste à faire des choix et à assumer des convictions. La majorité de M. Kizirian a fait défaut sur ce point. À quoi sert d'élire des responsables s'ils ne se sentent pas obligés par leur charge ?
Il faut exempter de ce reproche M. Lassablière, conseiller général de la Loire, canton de Saint-Chamond sud, qui a annoncé son choix pour le "oui" il y a longtemps.

- une partie de la droite locale - les partisans de MM. Rochebloine et Mandon - ne s'est prononcée qu'au dernier moment après un attentisme qui fait peu de cas du sens des responsabilités. Quelle catégorie d'électeurs craignait-elle donc de froisser en se prononçant plus tôt ?

- le diocèse n'a pas su endosser l'héritage d'un passé patrimonial auquel est attaché la population par-delà ses convictions religieuses. Son option pour une destruction de l'édifice et la construction, à la place, d'un bâtiment sans âme n'est pas très fidèle aux efforts consentis par ses devanciers pour élever cette église.

Le sort de l'intérêt public, le dévouement à la cité et à son histoire, auraient dû susciter des engagements plus sincères.

Si la politique veut conserver quelque noblesse, elle doit se conjuguer avec l'aptitude à remplir ses devoirs (choix, convictions) et à accepter les conséquences de sa prétention au pouvoir (décider quand on est élu pour le faire).

Peu s'en sont montrés capables dans ce dossier de l'église Notre-Dame de Saint-Chamond. Une seule campagne politique a été vraiment menée. Celle du Comité de Sauvegarde. Il sera le seul à remercier si un vote en faveur du "oui" se manifeste le dimanche 16 avril au soir.

Michel Renard


buste_Marianne_et__charpe_tricolore

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 mars 2009

intérieur de l'église Notre-Dame

nef



intérieur de l'église Notre-Dame

de Saint-Chamond

84 photos inédites



une église solide et majestueuse

Une méchante vidéo circulant sur Dailymotion et quelques photos catastrophistes ont parfois fait croire que l'église Notre-Dame était une ruine. Il n'en est rien. L'édifice est solide, imperméable et majestueux.

 
47___sas_d_entr_e_porte_lat_rale_droite

sas d'entrée du portail latéral droit

49___entr_e_du_collat_ral_gauche
entrée du collatéral gauche : piliers et arcs sont solides

 

51___collat_ral_gauche
collatéral gauche : puissance et élégance des piliers

52___collat_ral_gauche
collatéral gauche : aucun doute sur la stabilité du monument

53___nef_et_mur_sud
collatéral droit et partie de la voûte de la nef

55___collat_ral_gauche_et_vo_te_de_la_nef
collatéral gauche et voûte de la nef ; au fond, le chevet

56___nef_et_collat_ral_droit
collatéral droit et partie haute de la nef


57___nef__chevet_et_collat_ral_droit
nef, collatéral droit, chevet au fond


58___vo_te_de_la_nef
voûte de la nef, en arcs d'ogive


...et il faudrait détruire tout cela...!!

 
tours et cloches de Notre-Dame

61___escalier_du_clocher_nord
escalier menant à la tour nord


62___escalier_du_clocher_nord

escalier de la tour nord

 

63___dans_le_clocher_nord
intérieur de la tour nord

 

63___escalier_du_clocher_nord
en montant dans la tour nord ; la maçonnerie est impressionnante

 

85___vue_interne_de_la_ma_onnerie_de_la_tour
vue interne de la maçonnerie de la tour


86___ma_onnerie_et_charpente_de_la_tour
maçonnerie et charpente dans la tour nord

64___cloches
cloches de la tour nord

65___cloche
cloche avec inscriptions

66___support_de_cloche
support de cloche

67___cloche
cloche avec nom du donateur
 

68___cloche
cloche et mécanisme de balancement

83___cloches
l'impressionnante armature de bois du système sonnant



 plafond, charpente et toit de Notre-Dame

70___plafond_vo_te_sous_toit
au sol, la voûte de la nef, sur le côté la charpente métallique et la toiture

71___plafond_vo_te_sous_toit
dessus de la voûte de la nef, et charpente

72___sous_le_toit
charpente métallique et toiture

79___plafond_vo_te_sous_toit
une charpente qui a été renforcée au cours du temps


80___toit_charpente_m_tallique
charpente et porte d'accès au toit

81___toit_charpente_m_tallique
un morceau de bois détérioré, mais le reste est comme la tour Eiffel...

82___toit_charpente_m_tallique
quand on a un toit comme cela, on ne songe pas à le détruire

 

73___toiture_ext_rieure
toiture de l'église Notre-Dame, au fond le toit du transept sud

74___toiture_ext_rieure
un toit en très bon état

 

75___toiture_ext_rieure
toiture du côté de l'entrée de l'église et de la place de la Liberté

76___toiture_ext_rieure
encore du côté de la place de la Liberté

77___partie_haute_de_la_tour_restante
partie haute de la tour restante (sud)

78___partie_haute_de_la_tour_restante
tour restante ; la construction est impeccable


84___arcs_boutants
derrière le grillage, les arcs-boutants du coté nord : on dirait une cathédrale gothique

 

 

les richesses de l'église

18___autel_lat_ral_gauche
retable sculpté de l'autel secondaire gauche dédié à Saint-Joseph ;
bas-relief et ronde-bosse en marbre blanc ; côté nord de l'église

19___autel_secondaire_gauche
retable de Saint-Joseph
 

24___autel_secondaire_droit___Vierge_
retable sculpté de l'autel secondaire droit dédié à la Vierge ;
bas-relief et ronde-bosse en marbre blanc ; côté sud de l'église

25___autel_secondaire_droit___Vierge_
retable et autel de la Vierge


Diapositive1
au centre, la Vierge à l'enfant ; à gauche, l'Annonciation ; à droite, la Nativité ;
l'étoile désigne la Vierge : les lettres initiales de Marie, MA, superposées composent en effet
une étoile à six branches ; sur le
registre supérieur, les deux anges protecteurs 
évoquent le Ciel et leur parchemin la mise par écrit de la Bonne Nouvelle (Évangile)
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)



_glise_Notre_Dame_autel_Sainte_Vierge
carte postale ancienne : l'autel de la Sainte-Vierge


34___autel_lat_ral___Ste_Th_r_se__cot__sud
autel de Sainte-Thérèse, coté sud de l'église


22___nef_et_chaire
dans la nef, l'avancée de la chaire de marbre blanc


23___chaire
deux escaliers latéraux, en marbre, permettent d'accéder
à la chaire
; le dorsal en bois est d'élévation droite, et l'abat-voix,
en bois également,
surmonté d'un décor mouluré avec un ange
claironnant à chaque angle,
surplombe l'ensemble
 

93___bois_sculpt__chaire
bois sculpté de l'abat-voix sur la chaire


94___bois_sculpt__chaire
bois sculpté de l'abat-voix sur la chaire


95___bois_sculpt__chaire
bois sculpté de l'abat-voix sur la chaire

 

...et il faudrait détruire tout cela...!!


les vitraux de l'église

45___vitrail_bapt_me_de_J_sus_par_Baptiste_mur_sud

 

46___vitrail_bapt_me_de_J_sus_par_Baptiste_mur_sud
le baptême de Jésus par Jean le Baptiste


36___vitrail_c_t__sud
vitrail, côté sud


37___vitrail_c_t__sud
vitrail, côté sud


48___vitrail_mur_nord

vitrail, côté nord


88___vitraux
vitrail, côté nord (le même que ci-dessus)

89___vitraux
vitrail, côté nord


90___vitraux
vitrail, côté nord

91___vitraux
vitrail, côté nord


92___vitraux
vitrail, côté nord


96___rosace_transept
rosace du transept

97___vitraux_du_chevet
vitraux du chevet


98___rosace_transept
rosace de la façade : une église irriguée de lumière


99___vitraux_transept
vitraux du transept


...et il faudrait détruire tout cela...!!


autres figures religieuses célébrées dans l'église

13___c_t__nord
"Coeur sacré de Jésus, j'ai confiance en vous" ; paroi nord de l'église

 

26___saint_Antoine_de_Padoue
Saint-Antoine de Padoue, côté sud

 

témoignages de foi et de piété

27___ex_votos___St_Antoine_de_Padoue
ex-votos à Saint-Antoine de Padoue

32___ex_votos___Sainte_Th_r_se_cot__sud
ex-votos à Sainte-Thérèse, côté sud de l'église

 

50___statue_de_bois
statue de bois



mobilier religieux

tableau_de_messes
tableau de messes


44___b_nitier
bénitiers


28___fonds_baptismaux
fonds baptismaux ; le petit édifice surmontant la cuve
était doté d'une jolie petite porte qui a disparu


31___confessionnal_c_t__sud
confessionnal, côté sud


35___autre_confessionnal_c_t__sud
autre confessionnal, côté sud


59___confessionnal_c_t__nord
confessionnal, côté nord


60___confessionnal_c_t__nord__m_me_objet_que_59_
le même confessionnal que ci-dessus


101___autel
autel principal

 

102___croix_de_procession
belle croix de procession



objets religieux et usuels

17___missels
missels qu'il faudra épousseter

21___tas_de_chaises
chaises qu'il faudra réaligner

 

54___nef__mobilier___ranger
mobilier de bureau à ranger ailleurs que dans la nef




le souvenir des "morts pour la patrie"

38___autel_des_morts_pour_la_patrie__c_t__sud
autel des "morts pour la patrie", côté sud de l'église ; au-dessus, il est gravé :
requiem aeternam dona eis, Domine (Seigneur, donnez-leur le repos éternel) ;
à gauche et à droite les stèles portant le nom des décédés

39___st_le_gauche__morts_pour_la_patrie___cot__sud
stèle gauche

40___st_le_gauche__morts_pour_la_patrie___cot__sud
stèle gauche

41___st_le_droite__morts_pour_la_patrie___cot__sud
stèle droite

42___st_le_droite__morts_pour_la_patrie___cot__sud
stèle droite

43___vitrail_autel__morts_pour_la_patrie___cot__sud
écusson tricolore et vitrail au-dessus de l'autel
des "morts pour la patrie"

 

...et il faudrait détruire tout cela...!!




les parties endommagées

 

7___escalier_d_pendances_sacristie_chevet
un escalier dans les dépendances de la sacristie, partie gauche du chevet

8___hall__d_pendances_sacristie_chevet
vestibule de la sacristie

9___petite_pi_ce__d_pendances_sacristie__chevet
pièce de la sacristie, chute des faux plafonds

 

__________________________________________________



à lire sur ce blog

- 26 avril 2009 : voter "OUI"...!

- surtout, ne pas détruire l'église Notre-Dame !

- l'église de Saint-Chamond détruite...! (cauchemar-fiction)

- 26 avril 2009 : voter "OUI"...!

- église Notre-Dame : vues récentes

- l'église Notre-Dame à Saint-Chamond, construite en 1881

- l'église Notre-Dame, par Stéphane Bertholon (texte de 1927)

 

nef



- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 21:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


lundi 16 mars 2009

26 avril 2009 : voter "OUI"

5___fa_ade__2_
magnifique vaisseau blanc captant la lumière
mercredi 18 mars 2009



26 avril 2009 : voter "OUI"

pour la

sauvegarde de l'église Notre-Dame

 

La poursuite des travaux de rénovation n'est pas seulement une question financière, comme le laisse entendre l'équipe municipale de M. Kizirian.

C'est d'abord une question d'identité, de mémoire, d'image de nous-mêmes que cette église porte avec elle depuis plus de 120 ans. Cet héritage n'a pas de valeur marchande. Notre devoir est de le préserver et de le transmettre.

Le patrimoine historique de Saint-Chamond n'est pas si pléthorique qu'on puisse envisager d'en détruire un élément...!

D'ailleurs, sur le site officiel de la Ville de Saint-Chamond, on peut lire que : "les deux flèches de Notre-Dame, de 60 m de hauteur offertes par Francisque Richard, sont le symbole de la ville de Saint-Chamond" (source, désormais inaccessible). Détruit-on sans risque un symbole ?


un édifice solide et majestueux

On a dit aussi que l'église était en mauvais état, qu'elle ne "tenait pas debout"... Tout cela est faux. Certains éléments intérieurs tels quelques pièces de la sacristie ou autres dépendances sont à l'abandon et à restaurer ; le chevet de l'église avec sa paroi orange (?) n'est pas très beau, il faut le concéder. Mais le reste est solide et a belle allure. On dirait une cathédrale. La solidité de Notre-Dame ne fait aucun doute - M. Kizirian au cours du conseil municipal l'a d'ailleurs admis.

Il y a tout dans ce bâtiment pour redonner vie à une belle église, dont la singularité monumentale serait le pendant du style différent de l'église Saint-Pierre. Ce sont deux étapes de l'architecture religieuse de Saint-Chamond. Il ne faut pas les opposer.

Le grand sculpteur Rodin écrivait que "les cathédrales françaises sont nées de la nature française" (dans Les cathédrales de France, 1914). Eh bien, pourquoi n'en irait-il pas de même pour Saint-Chamond : deux églises nées de la nature et de l'histoire de cette commune ?

Quant à la flèche orpheline, il ne sert à rien de s'en plaindre. Notre-Dame de Saint-Chamond rejoint ainsi la cathédrale de Strasbourg qui n'a jamais eu de seconde tour, et la cathédrale de Saint-Denis, tombeau des rois de France, dont une flèche fut foudroyée en 1837 et finalement déposée en 1845.  Cela n'en fait pas un argument pour une mise à bas de l'église. Comme le dit le poète Paul Privat, personnalité saint-chamonaise  : "quand un homme perd une jambe accidentellement, on ne l'ampute pas de la seconde"...


voter "OUI" le dimanche 26 avril

La "consultation populaire" du dimanche 26 avril n'est pas une vraie votation démocratique. Seule la position des partisans de la destruction est audible officiellement. Il n'y a pas de débat publique contradictoire ni de campagne électorale. Mais, ce dimanche 26 avril, il faudra tout de même aller voter "OUI" pour la sauvegarde de l'église Notre-Dame. Il faudra y aller nombreux et mobiliser autour de nous.

Michel Renard
professeur d'histoire au lycée
Claude Lebois de Saint-Chamond

 

1___vue_ext_rieure
18 mars 2009

 

 pour continuer à se reconnaître dans notre ville :

voter "OUI" le 26 avril


Notre_Dame_et_les_grues
pour ne jamais voir ceci
photo éditée par le Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame (voir site)

 

_____________________________________________



à lire sur ce blog

- surtout, ne pas détruire l'église Notre-Dame !

- l'église de Saint-Chamond détruite...! (cauchemar-fiction)

- l'intérieur de l'église Notre-Dame à Saint-Chamond

- église Notre-Dame : vues récentes

- l'église Notre-Dame à Saint-Chamond, construite en 1881

- l'église Notre-Dame, par Stéphane Bertholon (texte de 1927)

 


à lire sur internet

- le site du Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame

- panorama animée de Notre-Dame, sur le site de Xavier Spertini

 

 

25___autel_secondaire_droit___Vierge_
retable de marbre sculpté sur l'autel de
la Vierge, église Notre-Dame à Saint-Chamond
© Michel Renard

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 06:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 11 mars 2009

l'église Notre-Dame détruite...!

avantapr_s



l'église Notre-Dame de Saint-Chamond

en fin de destruction...!

cauchemar-fiction


Le 26 avril de l'année dernière (2009), par une courte majorité, les citoyens ont refusé de poursuivre les travaux de rénovation de l'église Notre-Dame. Mal informés, ils ont cru contribuer à une économie de dépenses sans comprendre qu'ils donnaient le feu vert à un engrenage fiscal incontrôlable. Car la mise à bas de ce fleuron de notre patrimoine local ne s'est pas déroulée comme prévu.

Après la "consultation populaire", les derniers défenseurs de l'édifice ont eu beau manifester, et même s'enchaîner devant les grilles aussitôt dressées, le chantier de démolition a commencé au cours de l'été.

Tout y est passé : démolition sélective des éléments saillants par grignotage et écrêtage, puis démolition mécanique des parties hautes de l'église, et enfin démolition à l'explosif par foudroyage selon une méthode ultra rapide garantissant le contrôle parfait de la cinématique de chute.

Mais en ce jour de l'an 2010, il reste encore les parties basses de l'église. Les vandales avaient sous-estimé la stabilté mécanique des structures et le volume des déchets de démolition. Quand l'édifice s'est écroulé sur lui-même, il a constitué une masse enchevêtrée de pierre, de bois et de métal, impossible à évacuer rapidement. Comme si le bâtiment avait résisté à la disparition immédiate. Un pied de nez à ses fossoyeurs.

avant               apr_s
avant                                                     après

Il en est résulté un surcoût qui sera porté en hausse de nos impôts locaux. La commune a sollicité un prêt pour couvrir ces dépenses imprévues. Évidemment, avec la crise le système des prêts n'est plus le même qu'avant... On a créé de nouveaux crédits bancaires appelés - comme dans l'Antiquité... - prêt à la "grosse aventure" dont les intérêts sont prohibitifs, 30% d'après le maire adjoint aux finances qui a démissionné.

Les finances locales seront bientôt dévastées. D'ailleurs, de sévères restrictions ont déjà débuté. Il a fallu fermer la piscine 5 jours par semaine. Les cantines scolaires ont vu reparaître le rutabaga et le topinambour. Et le parc de l'Hôtel de ville a été transformé en potager pour nourrir les employés municipaux.

En attendant, la phase finale de démolition risque de durer. On a eu longtemps un chantier de rénovation. On a maintenant un chantier de démolition.

Il paraît qu'à la Mairie, on envisage une "consultation populaire" pour évaluer l'urgence de terminer ce chantier. Car, après tout, on peut aussi s'en accommoder. Et quelques candidats ont revendiqué un usage des ruines.

Ainsi, un ensemble de séminaires et de workshops de la nouvelle université créée sur les ruines de Lyon II (le maire de Lyon a également fait détruire de "vieux" bâtiments...) se propose de tenir, in situ et sous des bâches, un colloque sur "les schèmes de la déconstruction du réel dans l'art contemporain".

Et des néo-plasticiens post-modernes souhaiteraient se confronter à la masse non détruite de l'ex-église pour un happening intitulé "impact du résidu minéral ecclésiastique".

Aimair
1er janvier 2010

Notre_Dame_et_les_grues
photo éditée par le Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame (voir site)

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 18:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 22 décembre 2008

vues récentes Notre-Dame

place_Libert__22_d_c_17_h__1_



église notre-Dame à Saint-Chamond

vues récentes



photos du 22 décembre 2008


place_Libert__22_d_c_17_h__1_

l'église Notre-Dame et la place de la Liberté, lundi 22 décembre 2008, à 17 h

fa_ade_ND_22_d_c__1_
lundi 22 décembre 2008, à 17 h 05

fa_ade_ND_22_d_c__2_
façade de l'église Notre-Dame à Saint-Chamond

fa_ade_ND_22_d_c__3_
façade de l'église


marche_et_lion__glise_ND_22_d_c_2008
l'un des deux lions bornant les escaliers

_glise_ND_c_t__sud__1_
côté sud, entre le transept (à gauche) et le chevet (partie non restaurée)


_glise_ND_c_t__sud__2_
côté sud-est, à droite le chevet


_glise_ND_c_t__sud_et_chevet
chevet (à gauche) et échafaudages sur le côté nord


Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__1_
échafaudages longeant le côté nord

Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__2_
échafaudages longeant le côté nord

Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__3_
ensemble des échafaudages du côté nord, y compris le transept


Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__4_
le côté nord de l'église Notre-Dame


Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__5_
panneau officiel des travaux : "restauration des façades et de la charpente-couverture"


Notre_Dame_fa_ade_nord_travaux__6_
la partie haute du chevet est restaurée

© photos Michel Renard

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 14 décembre 2008

sauvegarder l'église Notre-Dame

_glise_Notre_Dame_St_Chamond__15_Notre_Dame_en_1967_____couleurs


surtout, ne pas détruire l'église

Notre-Dame

une ville, c'est d'abord une histoire

Pour être habitant de Saint-Chamond de fraîche date (2005), je n'en suis pas moins sensible aux signes de son passé quelle que soit son ancienneté. Je le suis par tendance "naturelle" qu'explique mon métier de professeur d'histoire. Mais je le suis aussi par expérience, ayant longtemps habité la banlieue parisienne.

Les villes qui sont sorties de la frénésie "hlm-iste" des années 1960 et 1970 ne sont pas des villes pour la plupart. Elles n'ont pas d'âme, parce qu'édifiées sans souci des repères nécessaires à une véritable sociabilité urbaine. On a élevé des tours et des "barres" dans des champs de cultures maraîchères, on a rasé les édifices anciens, même les églises, on a fait disparaître les centres historiques des communes, ne laissant que des supermarchés et des galeries commerciales qui fabriquent peut-être des consommateurs mais certainement pas des citoyens appréciant de vivre ensemble.

Quand on a la chance d'avoir pu conserver les vestiges du passé qui donnent une épaisseur humaine à la ville, on doit les préserver. Cette église Notre-Dame mérite peut-être certaines critiques. Mais c'est un vaisseau majestueux dont l'image est riche des milliers de paroissiens ou de simples passants qu'elle a vu défiler. Elle a suscité de l'admiration comme en témoigne la carte postale ci-dessous, datée de 1901...!

Elle est partie de l'identité de la commune. Une image de son passé dans lequel beaucoup se reconnaissent encore. Et dans laquelle il serait judicieux que puissent y trouver un repère de mémoire les jeunes habitants de la ville. On respecte ce qui a de l'âge, ce qui cristallise les sentiments de générations antérieures. Que ferait-on d'un centre commercial, d'une laide enseigne de restauration rapide...? Une ville, c'est d'abord une histoire.

Et c'est aussi de l'art. "À quoi servent ces monuments ? disent-ils. Cela coûte des frais d'entretien, et voilà tout. Jetez-les à terre, et vendez les matériaux. C'est toujours cela de gagné. Depuis quand ose-t-on, en pleine civilisation, questionner l'art sur son utilité-? Malheur à vous si vous ne savez pas à quoi l'art sert !", Victor Hugo, 1832.

Michel Renard
professeur d'histoire au lycée de Saint-Chamond
co-auteur de Faut-il avoir honte de l'identité nationale ?



- voir les photos de l'église Notre-Dame de Saint-Chamond, 22 décembre 2008

- l'église Notre-Dame de Saint-Chamond, construite en 1881


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__14_

"Il y a deux choses dans un édifice : son usage et sa beauté.

Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde,

à vous, à moi, à nous tous. Donc détruire, c'est dépasser son droit"

Victor Hugo, Guerre aux démolisseurs, 1825


hugo

__________________________________________________________________________


"l'église Notre-Dame est magnifique..." : carte écrite en 1901


_glise_magnifique_1901

7 septembre 1901 - l'église Notre-Dame est magnifique, le bas du perron se termine de chaque côté par un lion en pierre. L'église est éclairée à l'électricité. Chaire à prêcher est toute en marbre blanc, le dôme en bois sculpté. Chapelles de Saint-Joseph et de la Sainte-Vierge en marbre blanc.

Visite de l'église Saint-Pierre (...) ancienne. Beau plafond, belle tribune blanche et dorée. C'est dans cette église qu'a été mariée (...).

__________________________________________________________________________



article_notre_dame_01
Le Progrès, 4 décembre 2008 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

- site du Comité de sauvegarde de l'église Notre-Dame

Réunion publique d'information

jeudi 18 décembre 2008 à 19 h 30 à la salle Condorcet

(à proximité de la mairie)

__________________________________________________________________________



un patrimoine au coeur de l'identité de la cité


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__1_
l'église Notre-Dame, centre iconographique de Saint-Chamond


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__2_
Saint-Chamond : de la verdure et une église


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__4_
une place qui doit son harmonie à la verticalité de l'église


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__5_
un édifice cultuel fréquenté par les paroissiens


Notre_Dame_les_deux_lions___l_entr_e
une entrée imposante et originale où l'on se montre


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__6_
l'axe de la place


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__7_
le centre festif et cérémoniel de la ville


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__9_
une église qui gagne en valeur esthétique par la perspective que lui offre la place


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__8_
peut-être faudrait-il replanter des arbres...?


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__10_
1967 ou avant


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__11_
"conserver ces vieux souvenirs du passé, c'est la pensée de tous les gens instruits",
Mérimée, 1859



_glise_Notre_Dame_St_Chamond__12_
réouvrir cette nef imposante à tous les usages religieux ou culturels...


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__17_
et permettre à chacun de gravir ces marches


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__13_
avant 1932


_glise_Notre_Dame_avec_arbres_verts
"détruire, c'est dépasser son droit", Victor Hugo


_glise_Notre_Dame_St_Chamond__15_
collection de la Loire illustrée


__________________________________________________________________________



des images "voyageantes" de Saint-Chamond


_glise_Notre_Dame__voyageante_

Jeudi,

Cher Janot

Je t'envoie un gros baiser ainsi qu'au Papa et à la Maman. J'espère que vous allez tous bien. Moi j'ai pris un gros rhume lundi. À part cela, je ne vais pas trop mal. Je t'écrirai (....) lettre pour dimanche ou lundi, mais j'attends une lettre avant.
Je t'embrasse fort.
Ta grande Lisa

____________________________

_glise_notre_Dame__crite

le 5 août 1901 - Cher ami - Voilà bientôt quinze jours que nous sommes en vacances, mais je peux t'assurer que je n'ai pas perdu mon temps, je me suis amusé comme quatre. Demain mardi, s'il fait beau temps, j'irai au Pilat, avec quelques amis nous partons à une heure du matin et nous rentrons le soir à sept heures, c'est une belle promenade. Je n'ai pas encore commencé mes devoirs de vacances, mais j'espère que je ne tarderai pas à les commencer. J'espère que tu passes de bonnes vacances !
Adieu cher ami Martinod, et en attendant de tes nouvelles, reçois une cordiale poignée de main de ton ami dévoué.

Joseph Jourmond

____________________________


_glise_Notre_Dame___notre_chambre






- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 02:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

dimanche 10 décembre 2006

L'église Notre-Dame à Saint-Chamond

notre_dame_photo_r_cente
vue récente de l'église Notre-Dame à Saint-Chamond

 

l'église Notre-Dame à Saint-Chamond

construite en 1881

 

vues anciennes

Notre_Dame_Saint_Chamond_1910
église Notre-Dame, 1910

 

Notre_Dame_1910
église Notre-Dame, 1910

 

place_Libert__Saint_Cham
place de la Liberté, au fond l'église Notre-Dame

 

porche__glise_notre_dame
porche de l'église Notre-Dame

 

Notre_Dame___Saint_Chamond_1967
église Notre-Dame, 1967

 

Notre_Dame_Saint_Chamond_fa_ade
façade de l'église, vue antérieure à 1979

 

- "L'église Notre Dame actuelle date de 1881. Les industriels de l'époque avaient fait des dons importants pour sa construction, puis pour l'embellissement du monument. De 1925 à 1930 ont été réalisés le porche central et ses arcades, colonnes, roses et chapiteaux. La «Vierge de la Paix» qui domine la grande porte fut déposée en 1946, c'est l'oeuvre du sculpteur Bellori. Des vitraux retracent la vie de Saints : Saint François Régis, Saint-Louis, la vie de la Vierge, Sainte Cécile, Saint-Ennemond, etc. L'orgue fut inauguré le 26 juillet 1883. Dans l'un des clochers se trouve un carillon composé de dix cloches.

Suite à un risque d'effondrement, en 2004, la flèche de l'un des clochers a été démolie. Depuis lors l'église Notre-Dame est fermée pour des raisons de sécurité. La façade de l'église a été totalement ravalée lors de l'aménagement récent de la place de la liberté. Nous espérons que les travaux en cours et futurs permettront la réouverture de l'église."

 

source : st-ennemond42.cef.fr

 

_glise_Notre_Dame__en_couleurs_

Michel Renard
professeur d'Histoire


- vidéo : reconstitution de la première église Notre-Dame (1617-1875)

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]