Saint_Chamond_chemin_e_usine
Saint-Chamond (Loire) : cheminée des anciennes Forges et Aciéries de la Marine


le site le plus fourni en images sur le

Saint-Chamond d'avant et sur celui d'aujourd'hui...!

(plus de 4550 photos !)

 

** 1er tour des Régionales - 6 décembre 2015 : RÉSULTATS DÉFINITIFS
* liste des PROMENADES à Saint-Chamond (huit années de photos)
52___collat_ral_gauche
* ALLER DIRECTEMENT au dernier article ou port-folio (14 décembre 2016)

* photos inédites : une procession religieuse à Saint-Chamond dans les années 1930
*** TOUS LES ARTICLES DE CE BLOG *** TOUTES LES ARCHIVES *** 

 Spécial : Saint-Chamond en 1914-1918

* DOSSIER : Saint-Chamond et la Première Guerre mondiale
* DOSSIER : les des 405 "morts pour la France" de la commune de Saint-Chamond (1914-1918)

feuille M du carnet    MAM 9 mars 2014    affiche journée orphelins 1915 (2)       

____________________________________________________________

 

James Condamin 1912 petit portrait   *** James CONDAMIN, historien de Saint-Chamond (1844-1929) - photos *** NOUVEAU
*
DOSSIER SPÉCIAL sur l'église Notre-Dame de Saint-Chamond (2009) *
  
* une magnifique réalisation du services des Archives municipales sur les "Jardins privés de Saint-Chamond" *
** l'ANNUAIRE des commerçants et industriels de Saint-Chamond en 1908 : transcription, iconographie **

*** VIDÉO : DESTRUCTION  HALLE N° 6 DES ACIÉRIES DE LA MARINE ***

catégoriesValleeSudLoire_Dde42

1 - Visiter Saint-Chamond, Loire (des centaines de photos)
2 - Histoire locale, sociale, politique et culturelle
3 - Passé économique et industriel, transports, vie ouvrière
4 - Antoine Pinay (1891-1994)
5 - Archives communales de Saint-Chamond
6 - Citoyenneté locale - élections municipales
7 - Culture à Saint-Chamond
8 - Environnement et urbanisme
9 - Saint-Chamond, le Gier et le Pilat
10 - Le monument Sadi Carnot (1894/1895)
11 - Le château des seigneurs de Saint-Chamond
12 - La Caisse d'Épargne
13 - Écoles et anciennes photos de classes
14 - L'église Notre-Dame
t_Saint_Cham_3_juillet__2_
15 - L'église Saint-Pierre
16 - L'église Saint-Ennemond
17 - La mairie (couvent des Minimes)
18 - La Maison des Chanoines
19 - L'Hôtel-Dieu
20 - Saint-Chamond agricole
21 - Les gares de Saint-Chamond
22 - La place de la Valette - statue centenaire
       de la Révolution française (1889)

23 - Site Aciéries de la Marine, Giat, Novaciéries
24 - Institution Sainte-Marie

25 - Cité de Fonsala et ancienne piscine
26 - Rues et quartiers de Saint-Chamond (hier et aujourd'hui) ***

27 - Patrimoine et vestiges
28 -
Les maires de Saint-Chamond
29 -
Population et économie à Saint-Chamond       * résultats des élections municipales du 9 mars 2008 *
                                                                         * résultats des élections municipales du 16 mars 2008 *
                                                                         * résultats des élections municipales du 23 mars 2014 *
                                                                         * résultats des élections municipales du 30 mars 2014 *

30 - Plans, cartes, vues aériennes et d'ensemble
31 -
Anciens commerces
32 - Personnalités liées à Saint-Chamond, dont James Condamin
30 avril 201533 - Histoire de la vie religieuse à Saint-Chamond **
34 - Cimetière et monument aux morts
35 -
Georges Lapicoré : la passion des vins, à Saint-Chamond
36 -
Les commerces de Saint-Chamond
37 - La Poste
38 - Le Forez
39 - La Résistance à Saint-Chamond
40 - Mémoires d'immigrés
41 - Saint-Chamond et la guerre de 1914-1918
42 - Saint-Chamond et la guerre de 1939-1945
43 - Saint-Chamond et la guerre d'Algérie
44 - Izieux, ancienne commune, et quartier de Saint-Chamond
45 - Saint-Julien-en- Jarez, ancienne commune, et quartier de Saint-Chamond
46 - Saint-Martin-en-Coailleux, ancienne commune, et quartier de Saint-Chamond
47 - Les écoles actuelles de Saint-Chamond
48 - Histoire sociale de Saint-Chamond
49 - Notre-Dame-de-l'Hermitage (Izieux)
50 - Actualités diverses

Contactez l'auteur

- blog ouvert le 3 juillet 2006

________________________________________________________________________________________________

 

 

Saint-Chamond (Loire)

courte présentation

 

EnnSaint

Le nom de Saint-Chamond est issu de l'altération linguistique de Saint-Ennemond (620-663), évêque de Lyon au VIIe siècle qui fit bâtir une chapelle sur la colline au cours de sa campagne d'évangélisation de la région.

 

 

Outre l'évêque éponyme du VIIe siècle, à la commune de Saint-Chamond sont associés les souvenirs de personnages historiques ou d'entreprises célèbres, sommairement évoqués ci-dessous :

 

  AmboiseDeta

- Christophe de SAINT-CHAMOND (1534-1580), participe aux guerres de religion du côté catholique et est surnommé "le fléau des Huguenots" (protestants). En 1570 Henri de Navarre (futur Henri IV), retenu à Saint-Étienne ou à Saint-Chamond (?), s'arrêta sur le pont de la Clare (ci-dessous) et aurait demandé, pour chasser, "les chiens du seigneur Christophe". Celui aurait refusé d'envoyer ses bêtes mais aurait fait parvenir à Henri des cerises de son jardin.

1_2_7

 

 

 

melchior_mitte

 

- Melchior MITTE de CHEVRIÈRES (1586-1649), seigneur et marquis de Saint-Chamond, lieutenant général des Armées du Roi, ambassadeur en Italie et en Angleterre. Il fut un bâtisseur à qui la ville doit l'église Saint-Pierre (1609), et la Collégiale (21 octobre 1635). Son nom a été donné à l'esplanade située devant la médiathèque Louise Labé.

 

rousseau

 

- Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778), le genevois n'est pas originaire de la région mais vint herboriser à la Jasserie du Pilat (1769). Son séjour valut ensuite à Saint-Chamond d'être appelée Vallée-Rousseau pendant la Révolution française. L'auteur du Discours sur l'origine de l'inégalité (1755), du Contrat social, (1762) des Confessions (1766-1769), représentait l'époque des Lumières s'affranchissant des préjugés religieux.

 

JAVOGUES_claude

 

- Claude JAVOGUES (1759-1796), élu député à la Convention par le département de Rhône-et-Loire en 1792, il est désigné Représentant en mission dans la Loire après le siège de Lyon (septembre 1793). Il commet de nombreuses exactions condamnées par le Comité de Salut public qui réclame son retour à Paris en février 1794.

 

familymarcellin

 

- Marcellin CHAMPAGNAT (1789-1840), prêtre abbé nommé vicaire à la Valla-en-Gier en 1816, il fit bâtir Notre-Dame de l'Ermitage le long du Gier, près de Saint-Chamond. Il est consacré Père Mariste en 1836. Marcellin Champagnat a consacré ses efforts à la diffusion de l'instruction religieuse dans les campagnes et a fondé la Société des Petits Frères de Marie (Frères Maristes des Écoles). À sa mort, Notre-Dame de l'Ermitage compte 280 frères, 48 écoles et 7000 élèves.

 

 

arton437

- RAVACHOL (1859-1892), né à Saint-Chamond et mort guillotiné à Montbrison. Ouvrier teinturier, Ravachol connut la misère et s'engagea dans une violente révolte contre les inégalités sociales qu'il condamne au nom des théories anarchistes. Auteur de plusieurs attentats à la dynamite contre des représentants de la justice, il fut capturé le 30 mars 1892, condamné d'abord à la réclusion à perpétuité puis à mort, et exécuté le 11 juillet 1892.
Il déclara à son procès : «J'ai travaillé pour vivre et faire vivre les miens ; tant que ni moi ni les miens n'avons trop souffert, je suis resté ce que vous appelez honnête. Puis le travail a manqué, et avec le chômage est venue la faim. C'est alors que cette grande loi de la nature, cette voix impérieuse qui n'admet pas de réplique : l'instinct de la conservation, me poussa à commettre certains des crimes et délits que vous me reprochez et dont je reconnais être l'auteur. (...) Jugez-moi, messieurs les jurés, mais si vous m'avez compris, en me jugeant jugez tous les malheureux dont la misère, alliée à la fierté naturelle, a fait des criminels, et dont la richesse, dont l'aisance même aurait fait des honnêtes gens !»

 

- Antoine PINAY (1891-1994), né à Saint-Symphorien-sur-Coise (Rhône) un an après le futur général de indexGaulle, est le fils d’un fabricant de chapeaux. Sa scolarité fut marquée par son internat au collège Sainte-Marie des Pères maristes de Saint-Chamond mais il renonça à se présenter au baccalauréat : "comme il n'a pas davantage passé le certificat d'études, la France aura en lui un président du Conseil dépourvu du moindre titre scolaire ou universitaire"...! (Christine Rimbaud, Pinay, 1990, p. 12). Blessé à la guerre de 1914-1918, il se lance ensuite dans l'industrie à Saint-Chamond en devenant patron d'une tannerie. En 1929, il est élu maire de la ville et le reste jusqu'en 1977. En 1934, il est élu conseiller général et en 1936 député. En 1938, il devient sénateur. Son engagement politique est  celui des radicaux indépendants (droite). Après guerre, il est conseiller général, député et plusieurs fois ministre (affaires économiques, travaux publiques).
Il devient Président du Conseil (premier ministre) le 23 mars 1952 et le reste pendant neuf mois. "Porte-drapeau de ceux qui n'avaient été ni résistants, ni collaborateurs notoires" (Les droites françaises, éd. Folio, 1995, p. 623), il fait figure de "héros de la normalité" et annonce un programme économique et financier de "mesures techniques", "ni de gauche ni de droite". Le succès de l'emprunt Pinay, indexé sur l'or et exempté de droits de succession, forgea sa légende qui fut aussi redevable au retournement de la conjoncture mondiale. Edgar Faure déclara : "le gouvernement, malgré son inaction, a obtenu des résultats. Ce sera probablement l'un des rares cas dans l'histoire où l'on aura vu apparaître des résultats ne correspondant à aucun effort positif et qui se dessinnent en quelque sorte dans le vide" (ibid., p. 627). Pinay fut ministre des Finances du général de Gaulle puis de Debré, de juin 1958 à janvier 1960.

plus de détail sur : Antoine Pinay

_____________

 

On a aussi donné le nom de Saint-Chamond à des engins blindés. Ci-dessous, un Saint-Chamond en 1917, équipé d'un canon de 75 mm :

char_saint_chamond

_____________

 

La population de Saint-Chamond est estimée à 35 500 habitants  par les enquêtes de 2004 à 2007 (contre 37 738 au recensement de 1999), ce qui la place au troisième rang départemental après Saint-Étienne (175 500) et Roanne (44 000).

5789577
Saint-Chamond (Loire), façade de la Mairie classée monument historique

 

La commune de Saint-Chamond compte cinq édifices - ou portions d'édifices - classés "monument historiques" :
    - la Maison des Chanoines
    - l'ancien Hôtel-Dieu
    - l'église Saint-Pierre
    - la façade de la mairie
    - les façades et toitures de l'ancienne teinturerie Gillet Thaon

 

ouverture du blog : 25 juillet 2006

- blog édité parfrance_carte_relief
  Michel Renard

MR___Port_Cros___copie

 

 

Saint-Chamond,
commune de France

 

Contactez l'auteur

- retour à l'accueil