samedi 11 août 2018

montée des Capucins, à Saint-Chamond

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (3)

 

 

montée des Capucins

à Saint-Chamond

 

La montée des Capucins est située sur la colline Saint-Ennemond. Elle desservait l'ancien couvent des Capucins, construit en 1601 et détruit en 1972 : de la rue de la Pichelière à la rue des Capucins.

 

Couvent des Capucins, 1601, détruit en 1972
ancien couvent des Capucins

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (1)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (2)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

montée des Capucins, années 1960
montée des Capucins, années 1960 (fonds Gidrol, arch. mun.)

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (3)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (4)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (5)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (6)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (7)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

monté des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h (8)
montée des Capucins, 11 août 2018, vers 11 h

 

 

- retour à l'accueil


mercredi 8 août 2018

L’affaire de la tombe de Pierre Frécon, mort pour la France

tombe Pierre Frécon, 2 février 2014
photo du 2 février 2014

 

 

l'affaire de la tombe de Pierre Frécon,

mort pour la France en 1914

le dossier, par Michel RENARD

 

 

Pierre Frécon, ancien élève de l’École pratique d’industrie à Saint-Chamond, est un jeune soldat mort pour la France le 27 août 1914, à l’âge de 24 ans, à Nompatelize dans les Vosges. Il fut enterré au cimetière communal, et sa mère, disparue en 1932, a été inhumée dans la même tombe.

 

inscription stèle Pierre Frécon
photo du 2 février 2014

 

Pierre Frécon, portrait
Pierre Frécon, 1890-1914

 

Pierre Frécon fiche MPLF
fiche du répertoire Mémoire de hommes

 

 

un premier signalement en 2014

En février 2014, j'ai écrit à la Mairie au sujet de la tombe qui n'était plus entretenue

 

lettredu 4 février 2014 (1)

lettredu 4 février 2014 (2)

 

Et j'ai reçu la réponse suivante. Évidemment, il n'y a pas eu de suite puisque la majorité a changé lors des élections des 23 et 30 mars 2014.

 

réponse mairie 13 mars 2014

 

 

 

la destruction de la tombe en 2018

Ayant constaté la destruction de la tombe en avril 2018, j’ai adressé un courrier à la Mairie.

 

lettre au maire, 7 avril 2018 (1)

lettre au maire, 7 avril 2018 (2)

 

 

Voici la réponse alors reçue. Il était notamment précisé que Pierre Frécon avait été "place au carré militaire".

 

réponse Marie tombe Pierre Frécon, 10 avril 2018

 

Le 7 avril 2018, dans un fil de discussion de la page Facebook, Saint-Chamond & Saint-Étienne en vrai, Nicole Forest, conseillère municipale en charge du patrimoine, du tourisme et des archives, écrivait, elle aussi, que "les restes de ce jeune homme ont été transférés dans le carré militaire".

 

Nicole Forest, Facebook, avril 2018

 

Au cours de plusieurs visites au cimetière, j'ai cherché ce nouvel emplacement  des restes de Pierre Frécon. Il a fallu attendre plusieurs semaines car les tombes du carré militaire étaient en réfection et certains noms n'avaient pas encore été repeints.

En juillet, il était possible de constater qu'aucune trace de Pierre Frécon ne subsistait désormais. J'ai donc adressé un nouveau courrier à la Mairie.

 

lettre Mairie 28 juillet 2018 (1)

lettre Mairie 28 juillet 2018 (2)

lettre Mairie 28 juillet 2018 (3)

lettre Mairie 28 juillet 2018 (4)

lettre Mairie 28 juillet 2018 (5)

 

En réponse, une rencontre était proposée en Mairie.

 

courriel 2 août 2018

 

 

la réunion du 8 août 2018

Étaient présents : Catherine Chapard, maire-adjointe, en charge de la population, de l'état civil et des cimetières ; Bernard Triollier, conseiller municipal, en charge des commémorations patriotiques ; la responsable du service population et le directeur adjoint des services municipaux.

Il a été précisé que les termes de la lettre du 10 avril 2018 n'étaient pas corrects : en réalité, il n'y a aucun reste de la dépouille de Pierre Frécon (ni de sa mère), selon l'entreprise Monchand en charge de l'aménagement de la rangée 13 suite à sa reprise par la Mairie.

  • Personnellement, je reste dubitatif quant au fait qu'il ne restait rien de ces deux dépouilles...

La décision de conserver le mobilier funéraire a été confirmée. Il en ira de même à l'avenir, à l'égard des  morts pour la France ou à l'égard des vestiges de sépultures dignes d'un intérêt patrimonial, après consultation de l'association Les Amis du vieux Saint-Chamond. Les responsables assurent que ces procédures sont toutefois longues dans le temps.

Cet intérêt pour la mémoire est à mettre à l'actif de la municipalité qui souligne qu'elle a dû rattraper le retard accumulé avant 2014. Le directeur adjoint des services municipaux annonce que la commune consacre 100 000 euros par an aux cimetières ; Bernard Triollier, lui, dispose de 50 000 euros par an pour les monuments aux morts : celui de Saint-Chamond est en cours de restauration et celui de Saint-Martin sera le prochain.

J'ai trouvé des élus et responsables administratifs attentifs au patrimoine funéraire de la ville ainsi qu'à la dimension symbolique de la préservation des signes majeurs du passé saint-chamonais. La perspective du centenaire de la fin de la Grande Guerre stimule cet état d'esprit respectable.

 

Michel Renard
professeur d'histoire

 

tombe Pierre Frécon, 2 février 2014
photo du 2 février 2014

 

* voir aussi : article du 17 avril 2018

 

- retour à l'accueil

lundi 6 août 2018

Maurice Bonnevialle (1913-1944), résistant, fusillé

Maurice Bonnevialle

 

 

Maurice Bonnevialle (1913-1944)

résistant, fusillé

 

Né le 6 décembre 1913 à Izieux (Saint-Chamond, Loire), fusillé le 16 février 1944 à la Doua (Villeurbanne, Rhône) ; menuisier ; militant syndical ; résistant au sein de Combat et de l’Armée secrète (AS).

Fils de Jacques Pascal et de Rosalie Blachon, Maurice Bonnevialle était menuisier, marié à Claudia Barlet et avait trois enfants. Il demeurait à Izieux (Saint-Chamond, Loire), lieu de la Varizelle, maison Bonnevialle. Ouvrier et membre de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), il rentra ensuite au syndicat chrétien.

En 1940, il fut incorporé dans le 238e Régiment d’infanterie, puis fait prisonnier de guerre et interné dans le stalag VI. Il s’évada et revint à Izieux en février 1941.

Il s’engagea dans le mouvement Combat et dans les Équipes chrétiennes puis dans l’AS. Il diffusa des mots d’ordre et de la presse puis il devint responsable d’un groupe franc à Saint-Chamond (Loire).

Maurice Bonnevialle procura les fausses clés qui servirent à l’évasion de Jean de Lattre de Tassigny de la maison d’arrêt de Riom (Puy-de-Dôme).

Le 24 mai 1943, deux membres des autorités allemandes arrêtèrent Maurice Bonnevialle chez lui. Ils le conduisirent à Saint-Étienne (Loire) puis à Lyon (Rhône). Il subit un interrogatoire lors duquel on lui demanda d’expliquer sa présence en France en tant que prisonnier de guerre. Il déclara être rapatrié sanitaire et fut remis en liberté le 25 mai.

Le 23 novembre 1943, deux membres de la Sipo-SD l’arrêtèrent chez son employeur, M. Carrot, charron à Izieux, pour «aide à l’ennemi».

Il fut ensuite emprisonné à la caserne Grouchy à Saint-Étienne pendant une quinzaine de jours. Il y fut torturé puis conduit au fort Montluc (Lyon, Rhône) où il subit à nouveau des tortures.

Le 26 janvier 1944, Maurice Bonnevialle fut condamné à mort par le tribunal militaire du territoire du sud de la France pour avoir favorisé l’ennemi.

Le 16 février 1944, un peloton allemand le fusilla sur le stand de tir du terrain militaire de la Doua (Villeurbanne, Rhône).

Après son décès, ses effets en loques et ensanglantés furent envoyés à sa femme.

Son corps fut retrouvé dans un charnier de la Doua à la Libération et identifié par sa femme le 29 septembre 1945.

Le 8 octobre 1945, ses funérailles furent organisées à Izieux. Environ 5 000 personnes assistèrent à la cérémonie parmi lesquelles des représentants de différents mouvements de résistance et de syndicats, des officiels et compagnons de lutte.

Une place et une rue portent son nom à Saint-Chamond.

Le 16 février 1944, il avait écrit une dernière lettre à son épouse.

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Arch. Dép. Rhône, 3808W776, 3808W760, 3808W732, 3808W688, 3460W2. – Liste officielle no 63 de prisonniers français (13 janvier 1941), sur Gallica. – Le Comité de la Loire de l’ANACR, Mémorial de la Résistance de la Loire, 1992. – René Gentgen, La Résistance civile dans la Loire de sa naissance à la libération, 1996. – http://www.forez-info.com. – René Gentgen, Résistance Loire les formations militaires, 1993.

Jean-Sébastien Chorin
source

 

 

Élevé à Izieux, ouvrier et membre de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, il rentra ensuite au syndicat chrétien. Mobilisé à la déclaration de guerre, il fut fait prisonnier en 1940 mais réussit à s'évader.

Rentré dans l'Armée Secrète, il devint l'un des collaborateurs les plus directs du commandant Marey. Menant diverses opérations, toujours sur la brèche pour les coups durs, il finit par se faire repérer. Le 24 novembre 1943, il fut arrrêté près de chez lui par la Gestapo.

Emmené à Saint-Étienne, il y resta quelques jours puis fut dirigé sur le fort Montluc. Inutile de dire ce qui se passa pendant ce laps de temps : interrogatoires sans fin, tortures ignobles et, enfin, la sentence. Maurice Bonnevialle est fusillé le 16 février 1944 par un peloton allemand.

Son corps fut retrouvé dans un charnier de la Doua en 1945. Le 8 octobre de la même année, la commune d'Izieux offrit à l'enfant du pays des funérailles imposantes afin de lui rendre le témoignage de sa reconnaissance. Parmi l'assistance, évaluée à 5000 personnes, on pouvait compter des membres de tous les mouvements politiques, syndicats, association des Anciens élèves M.P.F., la JOC, sans oublier les déportés politiques et une délégation du M.N.P.G.D., section d'Izieux.

Le corps, qui avait été déposé à la Chapelle Sainte-Thérèse, au Creux, fut levé par l'Abbé Ploton. Un détachement du 1er R.T.M rendit les honneurs. Derrière le corbillard, couvert de nombreuses couronnes et gerbes, suivait la famille : Mme Bonnevialle, veuve du défunt, ses trois petits enfants et ses vieux parents, le docteur Baudy, maire d'Izieux, le lieutenant Brodin, MM. Parra, Jouve, amis de combat, les officiels en tenue et les délégations. Notons la présence de nombreux maires du canton ou de leurs représentants.

La messe terminée, le long cortège parvint au cimetière où cinq discours furent prononcés. Prirent successivement la parole : le docteur Baudy, maire d'Izieux ; M. Brayet de la CFTC ; le commandant Hoch, représentant les FTPF ; le lieutenant Brodin, ami de combat et un délégué de l'AS. Tous avec un même coeur rendirent hommage à  celui qui avait tout sacrifié, même son foyer, pour que vive la France.

Une rue de Saint-Chamond porte son nom.

* Les éléments biographiques concernant Maurice Bonnevialle sont empruntés à l'Hebdomadaire de la Vallée du Gier du 14 octobre 1945.

source : forez-info

 

 

la rue Bonnevialle à Saint-Chamond

 

rue Bonnevialle (1)
la rue Bonnevialle à Saint-Chamond (Google maps) :
la voie dont le nom n'est pas indiqué et qui rejoint le cours Adrien-Montgolfier

 

rue Bonnevialle (2)
la rue Bonnevialle à Saint-Chamond (Google maps)

 

 

- retour à l'accueil

jeudi 2 août 2018

le haut de la rue de la Brosse

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (7)

 

 

le haut de la rue de la Brosse

à Saint-Chamond

 

 

La rue de la Brosse commence dans la rue Dugas-Montbel, face à l'école maternelle/primaire Sainte-Anne - Saint-Pierre. Elle traverse ensuite la rue Benoît-Oriol et monte jusqu'à la rue Victor-Hugo.

Là, elle franchit cette grande artère pour finir par un court segment - en laissant à sa droite la rue Marc-Seguin venant de la gare -, passe sous le chemin de fer et s'arrête dans la rue du Tonkin, à hauteur du débouché de la rue Saint-Exupéry.

Le haut de la rue de la Brosse est un endroit bien arboré et végétalisé.

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (1)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

rue la Brosse, trajet
le trajet de la rue de la Bosse

 

rue la Brosse, plan (2)
le trajet de la rue de la Bosse, partie haute

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (2)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (3)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (4)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (5)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30 (flou)

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (6)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

rue la Brosse (haut), 2 août 2018 (7)
le haut de la rue de la Brosse, 2 août 2018, vers 16 h 30

 

 

 

- retour à l'accueil

rue Saint-Exupéry, liste des articles

rue Saint-Exupéry, 13 juin 2009
juin 2009

 

 

rue Saint-Exupéry

liste des articles

 

 

- le haut de la rue Saint-Exupéry (juin 2009)

- la rue Saint-Exupéry (août 2018)

 

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (7)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018

 

 

- retour à l'accueil


rue Saint-Exupéry

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (5)

 

 

rue Saint-Exupéry

à Saint-Chamond

 

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (1)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (2)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (3)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (6)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (9)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (4)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (7)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (8)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (5)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (10)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (11)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (12)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Exupéry, 2 août 2018 (13)
rue Saint-Exupéry, 2 août 2018, vers 16 h 15

 

 

 

- retour à l'accueil

place de la Valette

place de la Valette, 2 août 2018 (11)

 

 

place de la Valette

à Saint-Chamond

 

 

place de la Valette, 2 août 2018 (1)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (2)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h (à droite, la rue du Pilat)

 

place de la Valette, 2 août 2018 (6)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h (à droite, l'avenue de la Paix)

 

place de la Valette, 2 août 2018 (17)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (3)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (4)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (5)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h (à droite, le boulevard Alamagny)

 

place de la Valette, 2 août 2018 (7)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place_de_la_Valette__2_aou_t_2018__8_
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h (au fond, le boulevard Alamagny)

 

place de la Valette, 2 août 2018 (9)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (10)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (11)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (12)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (13)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (14)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (15)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (16)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (18)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (19)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (20)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

place de la Valette, 2 août 2018 (21)
place de la Valette, 2 août 2018, vers 16 h

 

 

 

- retour à l'accueil

place Germain-Morel

place Germain Morel, 1er août 2018 (7)

 

 

place Germain-Morel

à Saint-Chamond

 

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (1)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (2)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (3)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (4)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, cpa (1)
place Germain-Morel, carte postale ancienne, avant 1914

 

place Germain Morel, cpa (2)
place Germain-Morel, carte postale ancienne, avant 1914

 

place Germain Morel, cpa (3)
place Germain-Morel, carte postale ancienne, avant 1914

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (5)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (6)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, 1er août 2018 (7)
place Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 30

 

place Germain Morel, cpa (4)
place Germain-Morel, carte postale ancienne, avant 1914

 

 

- retour à l'accueil

rue Saint-Claude

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (4) jpg

 

 

rue Saint-Claude

à Saint-Chamond

 

 

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (1)
rue Saint-Claude, 1er août 2018, vers 16 h 15 (à droite, le cours Adrien-Montgolfier)

 

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (2)
rue Saint-Claude, 1er août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (3)
rue Saint-Claude, 1er août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (4) jpg
rue Saint-Claude, 1er août 2018, vers 16 h 15

 

rue Saint-Claude, 1er août 2018 (5)
rue Saint-Claude, 1er août 2018, vers 16 h 15

 

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

rue Germain-Morel

rue Germain-Morel, 1er août 2018 (2)

 

 

rue Germain-Morel

à Saint-Chamond

 

 

rue Germain-Morel, 1er août 2018 (1)
rue Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 15 (à droite, la rue du Pré-Château)

 

rue Germain-Morel, 1er août 2018 (2)
rue Germain-Morel, 1er août 2018, vers 16 h 15

 

 

 

- retour à l'accueil