mardi 31 mai 2011

images anciennes des gares de Saint-Chamond

côté voie (1) 

 

 

les gares de Saint-Chamond

 images anciennes

 

 

1) la première gare : 1845

 

1e gare (1)
la première gare de Saint-Chamond, dessin de Joanny Condamin (1890)

 

 

 

2) la deuxième gare : 1857-1858

 

façade (1)
carte postée en mars 1907


gare (3) fillette et deux femmes
la deuxièlme gare de Saint-Chamond, deux femmes et une fillette

 

façade (3)
coexistance du chemin de fer, du transport à boeufs et de la voiture à cheval...

 

gare (2) et tramway
la deuxièlme gare de Saint-Chamond et le tramway

 

gare et tramway (1)
la deuxièlme gare de Saint-Chamond et le tramway

 

façade (5)
les cinq arcs en façade de la deuxième gare

 

gare (2) et Charmilles
la deuxième gare de Saint-Chamond et les Charmilles

 

deuxième gare de Saint-Chamond photo de travers
la deuxième gare de Saint-Chamond... vue de travers

 

vue des deux côtés
vue des deux côtés

 

côté voie (1)
troisième gare de Saint-Chamond, côté de la voie 

 

deuxième gare cpa
deuxième gare de Saint-Chamond

 

vue intérieure
intérieur de la deuxième gare ; carte postée en mars 1911

 

gare deuxième (1)
le personnel devant la deuxième gare

 

gare deuxième (2)
le personnel devant la deuxième gare, avant 1910

 

vue intérieure (5)
intérieur de la deuxième gare ; carte posée le 4 novembre 1914

 

 

3) la troisième gare : 1913-1914

 

façade (2)
troisième gare de Saint-Chamond (édifice actuel)

 

gare cachet 1915
troisième gare de Saint-Chamond

 

le devant de la gare
troisième gare de Saint-Chamond

 

façade (4)
troisième gare de Saint-Chamond (édifice actuel)

 

gare (3) et passants
troisième gare de Saint-Chamond (édifice actuel)

 

vue intérieure (2)
troisième gare de Saint-Chamond, vue intérieure

 

vue intérieure (3)
troisième gare de Saint-Chamond, vue intérieure

 

vue intérieure (4)
troisième gare de Saint-Chamond, vue intérieure

 

quai de la gare, canotiers
troisième gare de Saint-Chamond, vue intérieure, carte postée en 1913

 

vue intérieure colorisée
troisième gare de Saint-Chamond, vue intérieure, colorisée

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 11 avril 2011

une révolution à Saint-Chamond (France Soir)

Usinor_St_Chamond_site 

 

 

vers une révolution à Saint-Chamond


Un ambitieux projet de reconversion des anciennes aciéries qui occupent aujourd’hui près de 50 hectares en plein centre-ville y est lancé.

 

r_novation_Giat
mené par l’Atelier Paris & associés, le projet est axé sur le développement
durable avec la construction d’immeubles dits «passifs» DR


Réhabilitation 

Ce qui a façonné notre ville, ce sont ses aciéries. Chaque habitant a été concerné de près ou de loin par ce qui se passait dans ces usines», souligne d’emblée Philippe Kizirian, maire (PS) de Saint-Chamond (Loire). Située à une douzaine de kilomètres de Saint-Etienne, cette commune de 36.000 habitants est en effet célèbre pour ses forges qui occupaient, à leur apogée, une zone de plus de 45 hectares située en plein cœur de la ville.
Du fait de la crise économique, les aciéries de la société Creusot-Loire – dernier nom porté par le groupe industriel qui regroupait la plupart des usines métallurgiques de Saint-Chamond – ont fermé leurs portes en 1984, laissant derrière elles d’immenses halles vides. Usinor (devenue depuis Arcelor-Mittal) ou encore GIAT les ont remplacés sans toutefois occuper l’ensemble de la friche industrielle.


Gros coup de pouce

Avec le départ en 2006 du fabricant d’armes, puis celle annoncée il y a un mois à peine de l’usine Siemens, la vallée, fortement sinistrée – le chômage y a augmenté de 37 % lors de ces trois dernières années –, a plus que jamais besoin d’un gros coup de pouce pour sortir du marasme. «D’où cet ambitieux projet de reconversion du site des anciennes aciéries de Saint-Chamond» qui vise à concilier passé industriel et innovations. «Depuis plusieurs années, la ville perd des habitants et le centre se paupérise fortement, déplore Philippe Kizirian. Notre objectif est de maintenir le pôle industriel actuel tout en construisant un éco-quartier d’habitations pour faire revenir les classes moyennes au centre-ville.»
Sur les 45 hectares du site, 15 sont actuellement occupés par des entreprises en activité et 15 autres réhabilités vont être toujours dédiés à l’industrie et aux PME. 7 hectares seront réservés à la construction d’immeubles d’habitations, de commerces et de services. Un parc de 5 hectares doit, quant à lui, permettre de tisser un lien entre les quartiers situés autour du site industriel, pour le moment isolés les uns des autres. Un projet de tram-train est également envisagé à l’horizon 2020. Montant global des investissements publics : 75 millions d’euros. Le premier coup de pioche doit être donné dans un an et les premières livraisons sont attendues pour 2015.

 

Un nouvel éco-site

 200 ans d’histoire industrielle

Saint-Chamond était célèbre pour ses aciéries dont les premières ont été créées au début du XIXe siècle. La ville s’était notamment spécialisée dans la production de blindés, de canons ou encore de tourelles de navires de combat.

Dépollution

Avant d’entamer la construction des nouveaux bâtiments, le site doit d’abord être dépollué. D’importants résidus de métaux lourds et des poches d’hydrocarbures ont été détectés dans les remblais.

Développement durable

Mené par l’Atelier Paris & associés, le projet est axé sur le développement durable avec la construction d’immeubles dits «passifs», l’aménagement d’espaces verts et le développement des énergies solaires (15.000 m2 de panneaux) et éoliennes, de même que la récupération de chaleur.
de notre envoyé spécial Philippe Peter
France Soir, 11 avril 2011

Posté par michelrenard à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 décembre 2010

rue Marc Seguin

rue_Marc_Seguin_cpa



rue Marc Seguin



rue_Marc_Seguin_cpa
haut de la rue Marc Seguin, la voie ferrée se trouve à droite

 

rue_Mar_c_Seguin_d_tail
détail

 

rue Marc Seguin cachet 1906
rue Marc Seguin au débit des années 1900 (cachet de la poste 1906)

 

- Marc Seguin (1786-1875), né à Annonay (Ardèche) est le petit neveu de Joseph et Etienne Montgolfier les inventeurs des ballons à air chaud (montgolfières).

Ce fut un ingénieur et un inventeur de talent. Il construisit des ponts suspendus. Dans les années 1824-1828, il mit au point la chaudière tubulaire.

Entre 1826 et 1832, il aménagea la ligne de chemin de fer entre Saint-Étienne et Lyon dont le tronçon Saint-Étienne à Givors comprenant l'arrêt à Saint-Chamond fut inauguré le 1er octobre 1832.

Il fut marié deux fois : à 24 ans en 1810, avec Augustine Duret d'Annonay qui lui donna treize enfants ; et à  53 ans, en 1839, avec sa nièce plus jeune que lui de 33 ans, Augustine de Montgolfier, qui lui donna encore six enfants.

source



- retour à "Rue et quartiers"
- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 décembre 2010

rue du Champ-du-Geai

rue_du_Champ_du_Geai



rue du Champ-du-Geai

 

rue_du_Champ_du_Geai
rue du Champ-du-Geai

rue_du_Champ_du_Geai_d_tail_1
rue du Champ-du-Geai, détail

 

rue_du_Champ_du_Geai_d_tail_2
autre détail

 

rue du Champ du Geai Jean Terraty
rue du Champ-du-Geai à Saint-Chamond, carte postale signée Jean Terraty

 

 

 

- retour à "Rues et quartiers
- retour à l'accueil

jeudi 28 octobre 2010

dans l'église Saint-Pierre

_glise_St_Pierre_28_oct_2010__2_



une église sombre

mais "habitée" par une histoire


_glise_St_Pierre_28_oct_2010__1_
l'autel et le chevet de l'église,
en haut à gauche de la photo, la chaire à prêcher


_glise_St_Pierre_28_oct_2010__2_
les fenêtres donnant sur la rue du Garat

_glise_St_Pierre_28_oct_2010__3_
la nef et les sièges pour les fidèles

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 19 septembre 2010

fanfare-batterie

percussions_15


l'aubade des percussionnistes


Fêtes de septembre à Saint-Chamond ce dimanche matin, 19 septembre 2010 : masques vénitiens, aubade d'une fanfare-batterie, les rues résonnent...

* cliquer sur la photo pour la voir en toute netteté

 

percussions_1
masques vénitiens sur la place de la Halle

 

percussions_2



percussions_3


percussions_4


percussions_5


percussions_7


percussions_7

 

percussions_8


percussions_9


percussions_10


 

percussions_11

 

percussions_12


percussions_13

percussions_14

 

percussions_15


percussions_16


percussions_17


percussions_18


percussions_19



percussions_22


percussions_23



percussions_24

 

percussions_25


percussions_26


percussions_27


percussions_28


percussions_29



percussions_30


percussions_31


percussions_32


percussions_33


percussions_34


percussions_35


percussions_36


percussions_37


percussions_38


percussions_39


percussions_40


percussions_41


percussions_42


percussions_43


percussions_44


percussions_45


percussions_46


percussions_48

 

photos : Michel Renard

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 septembre 2010

marché à Saint-Chamond, 18 septembre

march___2_


le marché, place Saint-Pierre


march___1_
samedi 18 septembre 2010, vers 10 h du matin

march___2_
la localisation du marché place Saint-Pierre
est exceptionnelle



march___3_
vu d'en haut, un marché est moins attrayant qu'à suivre ses allées...


...et l'après-marché


l_apr_s_march___1_
nettoyage dès le départ des étalages


l_apr_s_march___2_
efficace...!


- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 septembre 2010

qui était Ennemond Richard ?

Ennemond RIchard

 

 

Ennemond Richard

1806-1873

 

Urgent

Je recherche désespérément qui est Ennemond Richard qui a donné son nom au collège ! Merci d'avance !!

Posté par Guio Séverine, mercredi 8 septembre 2010 à 14:25



Réponse

Ennemond Richard (1806-1873), natif de Saint-Chamond, hérita de son père, industriel, l'entreprise de fabrique du lacet (Saint-Chamond et Annonay). Il est aussi connu comme l'auteur des Recherches historiques sur la ville de Saint-Chamond, ouvrage paru en 1846 et réédité en 1986 par les Amis du Vieux Saint-Chamond.

Son père, ancien officier d'infanterie lors de la campagne d'Italie (Bonaparte), s'installa à Saint-Chamond, travailla comme moulinier puis entreprit la fabrique du lacet à partir de 1807.

Personnalité locale reconnue, il fut nommé maire de la commune d'Izieux en 1827. En 1839, il céda ses usines à ses trois fils, dont Ennemond.
Ce dernier fut membre influent de la Chambre de Commerce de Saint-Étienne, de 1848 à 1871. En 1868, il était commissaire général du Comice, nommé par la Société impériale d'agriculture.

Michel Renard

 

 

industrie_lacet_St_Cham

 



- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 28 juillet 2010

"Nouvelle Poste"

cpa_Nouvelle_Poste_ann_es_1950__



la nouvelle Poste

 

 

cpa_Nouvelle_Poste_ann_es_1950__
années 1950 ?



- retour à "Rues et quartiers"
- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 14 juillet 2010

place de la Halle sans voitures

place_Saint_Pierre_14_juillet_2010__1_



place Saint-Pierre...

ou, plutôt, place de la Halle

au matin du 14 juillet 2010



place_Saint_Pierre_14_juillet_2010__1_
lendemain du spectacle du 13 juillet, la place est vide... image rare...

place_Saint_Pierre_14_juillet_2010__2_
au fond, la rue Ventefol


place_Saint_Pierre_14_juillet_2010__3_
aucune voiture...


place_Saint_Pierre_14_juillet_2010__4_
en front de place côté Ouest, la belle façade d'un immeuble des années 1950/60

 

- retour à "Rues et quartiers"
- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 15:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]