mercredi 11 janvier 2017

travaux de destruction du foyer Barra

Foyer Barra 11 janv 2017 (10)

 

 

travaux de destruction du foyer Barra

11 janvier 2017

 

Les travaux de destruction de l'ancien foyer Barra se poursuivent. Pelleteuse et marteau-piqueur sont (bruyamment...) en action.

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (1)
11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (2)
pelleteuse en action sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (3)
pelleteuse en action sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (4)
pelleteuse en action sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (5)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (6)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (7)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (8)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (9)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (10)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (11)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

Foyer Barra 11 janv 2017 (12)
pelleteuse sur le site de l'ancien foyer Barra, 11 janvier 2017

 

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 4 avril 2016

destruction des nids de corbeaux

nids corbeaux 4 avril 2016 (7)

 

 

destruction des nids de corbeaux

 

Cela faisait un mois que les corbeaux avaient installé trois nids autour desquels ils venaient croasser toute la journée.

La gêne sonore pénalisait tout le quartier de la place Saint-Pierre, en particulier les habitants dont les fenêtres sont situées à quelques mètres des cris rauques et discordants des volatiles.

 

nids corbeaux 26 mars 2016 (1)
nids de corbeaux, place Saint-Pierre, 26 mars 2016

 

nids corbeaux 26 mars 2016 (2)
nids de corbeaux, place Saint-Pierre, 26 mars 2016

 

Ce matin, lundi 4 avril 2016, les services techniques de la ville ont dépêché une équipe d'élagueurs qui a retiré les nids, vides de toute ponte. Merci messieurs !

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (1)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (2)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (3)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016 : retrait des nids

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (4)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (5)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (6)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016

 

nids corbeaux 4 avril 2016 (7)
les élagueurs, place Saint-Pierre, 4 avril 2016 : retrait des nids

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 janvier 2016

Première neige 2016

16 janvier 2016 première neige (2) - 1

 

première neige 2016

 

 

16 janvier 2016 première neige (1) - 1

 

16 janvier 2016 première neige (2) - 1

 

16 janvier 2016 première neige (3) - 1

 

La météo avait annoncé l'arrivée de la neige... c'est timide.

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 juillet 2015

fin des nids et des cris de corbeaux au Garat

 

élagage Garat juillet 2015

 

 

mesures salutaires contre les corbeaux :

élagage dans la cité du Garat

 

élagage Garat juillet 2015
fin juillet 2015, le sommet des arbres a été élagué, là où gîtaient des dizaines de nids de corbeaux

 

Cela faisait des années que la volatile avait élu domicile au sommet des arbres de cette cité. Ces grands corbeaux (corvus corax) sont très bruyants, poussant sans cesse des cris d'alarme et de défense du territoire, des cris haut-perchés et rauques "praak-praak" lancés en tournoyant au-dessus de leurs nids.

Je me suis toujours demandé comment pouvaient le supporter les habitants de la cité qui les avaient sous leurs fenêtres... Pour ma part, j'avais alerté par courrier les services de la mairie il y a quelques années, puis oralement il y a quelques mois. En avril 2012, un responsable de la mairie m'avait expliqué qu'ils intervenaient quand les riverains se plaignaient.

Une opération avait eu lieu en mars 2013 pour défaire les nids. Mais il n'a pas fallu longtemps aux corbeaux pour les reconstituer puisque les fourches des branches hautes avaient été laissées en place.

En tout cas, merci à ceux qui ont pris une décision si longtemps attendue ! On va pouvoir de nouveau ouvrir nos fenêtres pour entendre les merles chanter...

Michel Renard

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 6 mai 2015

vers une nouvelle place Saint-Pierre

place Saint-Pierre 7 mai 2015 (1)
place Saint-Pierre à Saint-Chamond, jeudi 7 mai 2015 à 11 h 30

 

vers une reconfiguration de

la place Saint-Pierre

 

La municipalité a décidé de reconfigurer la place Saint-Pierre, de la "requalifier" comme l'explique le magazine de la ville : "afin de renforcer le caractère attractif et festif de la place, d'offrir aux commerçants de vraies terrasses en site propre éloignées de la circulation (...) la voirie sera déplacée sur un espace central, le stationnement s'organisera autour, laissant des avancées disponibles devant les restaurants".

 

plan des rues
plan des rues sur la place Saint-Pierre, mai 2015

 

Le tracé des voies place Saint-Pierre est en effet assez confus. Et il contraint les restaurants La Loge de Saint-Pierre et le Comptoir de Marrakech à des terrasses dédoublées, coupées par la rue.

On pourrait imaginer, par ailleurs que le sens de circulation de la rue du Garat soit inversé, ce qui permettrait l'économie d'une voie devant les bâtiments en façade (côté Crédit Mutuel).

 

place Saint-Pierre 7 mai 2015 (2)
place Saint-Pierre à Saint-Chamond, jeudi 7 mai 2015 à 11 h 30 : les deux voies pourraient n'en faire qu'une...

 

place Saint-Pierre 7 mai 2015 (3)
place Saint-Pierre à Saint-Chamond, jeudi 7 mai 2015 à 11 h 30 : donner de l'espace aux commerçants

 

Pour évaluer la densité de la circulation automobile, des compteurs ont été placés sur les voies. Ce dispositif, simple mais ingénieux, est constitué de deux câbles. Le premier enregistre le débit, c'est-à-dire le passage du nombre de véhicules ; et le second calcule leur vitesse ; les deux câbles étant toujours éloignés d'un mètre l'un de l'autre.

 

comptoir véhicules (1)
à droite, le premier câble compte le nombre de voitures ; à gauche, le deuxième mesure leur vitesse ;
au milieu le compteur

 

comptoir véhicules (2)
une voiture vient de franchir les deux câbles

 

comptoir véhicules (3)
un véhicule à cheval sur le dispositif de mesure

 

comptoir véhicules (4)
les câbles de mesure de la circulation dans la rue de l'Asile-Fournas

 

comptoir véhicules (5)
les câbles de mesure de la circulation dans la rue de l'Asile-Fournas

 

Michel Renard

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 20 avril 2015

Philippe SCHITTER, L’Arbre à Saint-Chamond

arbre place Saint-Pierre 21 avril 2015
place Saint-Pierre, mardi 21 avril 2015

 

 

une recherche de Philippe Schitter :

L’arbre à Saint-Chamond (2005)

 

Philippe Schitter est l'auteur d'une recherche effectuée dans le cadre d'un Master de géographie à l'université de Saint-Étienne en 2005. Elle répondait à un projet du Service de l'urbanisme de la ville de Saint-Chamond.

Il s'agissait de recenser les arbres remarquables de la ville afin de les protéger. Ce souci s'inscrit dans le cadre juridique des Espaces Boisés Classés (E.B.C.) intégrée dans le P.O.S. (plan d'occupation des sols) de Saint-Chamond.

Une partie de cette recherche est consacrée à la place de l'arbre dans le paysage urbain de Saint-Chamond au XIXe siècle, à partir du cadastre de 1886. Ce dernier présentant la caractéristique de représenter les espaces boisés de l'époque.

Philippe Schitter note que : "D'après le cadastre de 1886, les arbres d'alignement étaient déjà très présents à cette époque. Les axes bordés d'arbre, d'aujourd'hui, correspondent en majorité à ceux de l’époque, sauf le Boulevard Waldeck Rousseau."

Voici l'exemple de l'avenue de la Libération :

 

Schitter exemple 1
sur le cadastre de 1886, l'avenue de la Gare (auj. Libération) et les espaces boisés

 

Schitter exemple 2
les espaces boisés de l'avenue de la Libération en 2005

 

Ce poids du passé dans la réalité urbaine présente doit nous faire réfléchir.

D'abord, il n'y a de vivant que ce qui est hérité. Nous habitons une ville qui, certes a évolué (toute structure vivante connaît, heureusement, une dynamique), mais qui est inscrite dans un legs des générations passées. D'où la légitimité du souci de connaître cette histoire.

Ensuite, dans des temps de mutations accélérées, il importe de garder des repères avec ce qui nous a précédé pour vivre une identité de territoire qui nous inscrit dans une continuité. L'aménagement de la ville doit réaliser un équilibre entre les exigences présentes et ce qui fait l'intensité d'un espace ancien et des marques qu'il a laissées.

Michel Renard
professeur d'histoire

 

____________

 

Ce-dessous la conclusion du travail de Phlippe Schitter :

 

L’objectif de cette étude a été l’inventaire des Espaces Boisés Urbains et son analyse comparée avec notamment les Espaces Boisés Classés (E.B.C.) afin d’observer les points forts ainsi que les points faibles de la stratégie environnementale de la ville de Saint-Chamond. Une seconde analyse comparative a été réalisée toujours entre l’inventaire des Espaces Boisés Urbains avec cette fois le cadastre de la Ville de Saint-Chamond en 1886.

Ce cadastre était très novateur pour l’époque étant donné qu’en plus des éléments administratifs, tels que le bâti et les parcelles, il recensait déjà les Espaces Boisés Urbains de la Ville de Saint-Chamond. Cela signifie le même recensement que celui de la présente étude mais 119 ans plus tôt, ce qui a permis de suivre une réelle évolution.

L’anecdote suivante va montrer l’un des nombreux avantages de ce recensement des Espaces Boisés Classés. Sur certaines parcelles assez naturelles du Centre-Ville,notamment à l’aide d’une pelouse et de chemins champêtres, il a été possible de reconstituer un immense domaine, aujourd’hui multiparcellaire. Il s’agit de la parcelle de l’actuel Hôpital, de la parcelle du parc du château du Jarez, et de la parcelle de l’ex-Clos Finaz (et peut-être aussi mais sans certitude de la parcelle de l’ex-Remblai en exécution) qui ne devaient former qu’une seule et unique parcelle c'est-à-dire très certainement un grand Clos.

Avec le rappel de cette anecdote évoquée dans la deuxième partie de l’étude on s’aperçoit qu’il est possible de recréer le maillage administratif et urbain simplement avec des données d’Espaces Boisés Urbains. Cela leur ajoute une seconde utilité après l’utilité écologique d’introduction du monde organique dans un fief minéral.

Il est à présent indispensable d’évoquer la grande particularité de cette étude à savoir l’utilisation des Systèmes d’Information Géographique (S.I.G.) nous ayant permis de géoréférencer le cadastre de 1886 sur l’orthophotoplan utilisé comme référentiel de base.

Ce géoréférencement permet d’observer les différences cadastrales entre 1886 et le cadastre actuel de juillet 2003 mais surtout il permet de superposer et donc de comparer les espaces Boisés Urbains recensés en 1886 et ceux recensés durant le premier semestre 2005. Ce géoréférencement permet également de superposer et donc de comparer les Espaces Boisés Classés (E.B.C.) de la Ville de Saint-Chamond et les Espaces Boisés Urbains recensés au premier semestre 2005, par cette étude.

Les Systèmes d’Information Géographique revêtent, dans ces cas précis et précédemment cités, toutes leurs dimensions d’outil d’aide à la décision.

En ce qui concerne le bilan de l’inventaire des Espaces Boisés Urbains recensés par cette étude, au premier semestre 2005, il apparaît, comme la sous-partie 2.2.2 le montre très clairement, qu’une très faible partie de ces Espaces Boisés Urbains soit commune avec les E.B.C. de la ville qui se concentrent essentiellement dans la partie rurale du territoire communal de Saint-Chamond. Un rééquilibrage dans la partie urbaine du territoire communal s’impose dans un futur proche.

En effet, l’avenir de ce pays du Val du Gier ne réside plus dans les domaines d’activités du secteur secondaire mais dans le secteur tertiaire et notamment dans le tourisme, la part du tourisme ne cessant de croître dans nos économies tertiarisées de la moitié méridionale de l’Europe, y compris la France, comme cela a été explicité dans la sous-partie 2.2.3.3.

Certes le tourisme vert s’organisera dans la partie rurale du territoire communal de Saint-Chamond, avec notamment une multiplication des gîtes ruraux, mais il ne pourra pas faire abstraction de la partie urbanisée du territoire communal et en particulier du Centre-Ville.

Le touriste, issu des grands centres urbains, et qui cherchera le repos dans la partie saint-chamonaise des Monts du Lyonnais ou du massif du Pilat aura de temps en temps besoin de retrouver ses repaires dans un Centre-Ville animé mais aussi végétalisé, et ce pour ne pas replonger dans la folie des monstres urbains qu’il a fuie pendant ses vacances.

 

* tout le travail de Philippe Schitter est accessible en ligne :

https://philippeschitter.files.wordpress.com/2013/06/memoire_ville-de-saint-chamond_2005.pdf

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 7 avril 2015

fleurs à Saint-Chamond

Saint-Chamond 7 avril 2015 (1)

 

 

aller au lycée et en revenir à pied...

Michel RENARD

 

Saint-Chamond 7 avril 2015 (1)
escalier entre la route du Coin (à hauteur de la Gare) et la rue de la Paix

 

Saint-Chamond 7 avril 2015 (2)
forsythias en fleur rue de la Paix

 

Saint-Chamond 7 avril 2015 (3)
escalier entre la rue de la Paix et la route du Coin (à hauteur de la Gare)

 

Saint-Chamond 7 avril 2015 (4)
 route du Coin à hauteur de la Gare : pensées et forsythias

 

Saint-Chamond 7 avril 2015 (5)
les arbres du parc de l'hôpital, rue Dugas-Montbel

 

Longtemps habitant de la région parisienne, contraint aux transports par bus de banlieue et métro, je considère comme un immense confort de pouvoir se rendre à son travail à pied.

Longer de beaux murs de pierre, sentir la menthe qui vient du jardin public, parcourir des rues et trottoirs propres - je salue le travail des ouvriers tôt levés le matin qui entretiennent les voies publiques -, marcher à côté de maisons qui ne sont pas plus hautes que les arbres, et entendre les merles.

Michel Renard
professeur d'histoire au lycée

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 21:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 28 février 2014

écologie : le vacarme du moto-cross du Fay à Saint-Chamond

img_motocrossdufay

 

moto-cross du Fay à Saint-Chamond

lettre ouverte au Maire et aux candidats

 

Monsieur le Maire et messieurs les candidats aux municipales, bonjour,

Vous avez dû lire dans la presse la création d'un supercross au terrain de Fay. Nous, riverains habitant sur plusieurs communes (Saint-Chamond, L'Horme, La Grand-Croix, Cellieu) n'avons pas été informés autrement que par la presse (articles du lundi 3 février 2014).

Aucune étude sérieuse sur l'impact sonore n'a été faite, et je sais de quoi je parle car je ne peux recevoir personne lorsque les motos tournent (mercredi après-midi, samedi, dimanche) alors qu'il existe des horaires précis pour les activités comme la tonte, le bricolage...

Cette activité est en contradiction avec l’arrêté préfectoral n°2000/074 du 10.04.2000 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage (art 2,6 entre autre). Que comptez-vous faire par rapport à ce problème ?

Bonne chance pour cette élection.

Jean-Denis Pouget


- un exemple de la douce musicalité d'un rallye de moto-cross, à Saint-Chamond :

http://www.youtube.com/watch?v=8OIaYP9XxWY

hqdefault
un rallye de moto-cross à Saint-Chamond... et l'écologie ?

 

st_chamond_001
le circuit moto-cross sur le terrain du Fay à Saint-Chamond

 

Diapositive1

 merci pour les riverains...!

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 15:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

jeudi 18 avril 2013

élagage anti-corbeaux à l'hôpital de Saint-Chamond

sapins hôpital 4

 

enfin, l'hôpital mène la guerre aux corbeaux...!

 

La direction de l'Hôpital de Saint-Chamond a eu recours, ces derniers jours, à une entreprise spécialisée de taille et élagage sur arbres hauts. Les sapins du parc d'entrée ont été taillés, d'abord par la coupe des branches les plus basses. Puis la cîme des résineux a été largement élaguée, ce qui devrait interdire la nidification de ces cochonneries de corbeaux. Une cabine élévatrice était à l'oeuvre ainsi que des élagueurs grimpeurs.

Il n'était que temps ! L'environnement urbain d'un hôpital est légalement une zone de silence. Or, les centaines de corbeaux étaient à la source d'une nuisance sonore insupportable. Leur présence était incompatible avec le calme auquel ont droit les personnes hospitalisées.

Michel Renard
militant anti-corbeaux urbains

 

sapins hôpital 1
branches basses et faîtes des arbres ont été tronçonnés (18 avril 2013)

 

sapins hôpital 2
l'élévateur accédant à la cîme des sapins (18 avril 2013)


sapins hôpital 3
adieu sales corbeaux...! ^^

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 18:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 2 mars 2013

corbeaux, on ne vous regrettera pas...

Diapositive1

 

 

les nids de corbeau défaits

dans la cité de la rue du Garat

 

Bonne nouvelle ! La municipalité a décidé de mettre un terme à une nuisance insupportable. Une entreprise d'élagage des arbres est venue à la fin février (date légale limite) faire tomber la dizaine de vieux nids de corbeaux qui abritaient le printemps venu des centaines de volatiles, cause d'un effroyable vacarme.

La nidification de printemps ne pourra donc avoir lieu dans ces nids aujourd'hui disparus. Les élagueurs ont scié les branches de façon à éviter leur reconstitution, en faisant tomber les ramifications à trois branches nécessaires à l'aménagement d'un nid.

Les habitants de la cité du Garat retrouveront un peu de calme.

M.R.

arbres cité Garat
aujourd'hui, 3 mars 2013 : plus de nids

 

74177835
en mars 2012 (voir ici)

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]