dimanche 13 décembre 2015

2e tour des élections régionales à Saint-Chamond - 13 décembre 2015

 13 déc 2015 (1)

 

 

2e tour

des élections régionales à Saint-Chamond

13 décembre 2015

 

 

13 déc 2015 (1)
les trois candidats du 2e tour des régionales, panneaux d'affichage de l'Hôtel-Dieu

 

13 déc 2015 (2)
les trois candidats du 2e tour des régionales, panneaux d'affichage de l'Hôtel-Dieu

 

 

13 déc 2015 (6)

 

13 déc 2015 (3)
machine à voter du bureau n° 7

 

13 déc 2015 (4)
les membres du bureau de vote n°7, avec Emmanuel Mandon

 

13 déc 2015 (5)
les membres du bureau de vote n°2, avec Jean-Luc Degraix, maire-adjoint

 

 

__________________

 

résultats

 

- Droite, Laurent Wauquiez : 38,02 % - 4 439 voix [au 1er tour : 2 252 voix]

- Gauche, Jean-Jack Queyranne : 35,66 % - 4 163 voix [au 1er tour, PS : 2 281]

- FN, Christian Boudot : 26,32 % - 3 073 voix [au 1er tour : 2 856 voix]

 

Résultats par bureaux

résultats par bureaux à St-Cham 13 déc 2015
source : site officiel de la ville de Saint-Chamond

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 6 décembre 2015

1er tour des élections régionales à Saint-Chamond - 6 décembre 2015

6 décembre 2015 élections panneaux (1)

 

 

1er tour

des élections régionales à Saint-Chamond

6 décembre 2015

 

 

6 décembre 2015 élections panneaux (1)
panneaux électoraux devant l'Hôtel-Dieu à Saint-Chamond

 

6 décembre 2015 élections panneaux (2)
panneaux électoraux devant l'Hôtel-Dieu à Saint-Chamond

 

6 décembre 2015 bureau n° 7 (1)
bureau de vote n° 7, avec Emmanuel Mandon

 

6 décembre 2015 bureau n° 7 (2)
bureau de vote n° 7, avec Emmanuel Mandon

6 décembre 2015 bureau n° 8 (1)
bureau de vote n° 72 avec Jean-Luc Degraix

 

6 décembre 2015 bureau n° 8 (2)
bureau de vote n° 7, avec Jean-Luc Degraix

 

6 décembre 2015 machine à voter
machine à voter à Saint-Chamond

 

 

résultats reportés !

La préfecture a demandé de ne pas communiquer les résultats avant 20 heures. Ainsi, contrairement à d'habitude, nous n'aurons pas connaissance des résultats locaux dès 18 h30 - 19 heures...

Pas de réunion en Mairie avant 20 heures.

 

______________

 

résultats définitifs

 

tableau résultats St-Cham 6 déc 2015
source : site de la Mairie de Saint-Chamond

 

- Christophe Boudot (FN) : 2856 voix - 30,76 %

- Laurent Wauquiez (Droite et Centre) : 2552 voix - 27,49 %

- Jean-Jack Queyranne (PS) : 2281 voix - 24,57 %

 

- Jean-Charles Kohlhass ( EELV-Verts) : 438 voix - 4,72 %

- Gerbert Rambaud (Debout la France) : 350 vois - 3,77 %

- Cécile Cukierman (Front de Gauche) : 340 voix - 3,66 %

 

- Chantal Gomez (Lutte Ouvrière) : 206 voix - 2,22 %

- Eric Lafond ("100% citoyen") : 173 voix - 1,86 %

- Alain Fédèle (Union populaire républicaine) : 89 voix - 0,96 %

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 11:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 29 mars 2015

résultats des élections départementales 22 et 29 mars 2015

panneaux affichage (1)

 

 

élections départementales du canton

de Saint-Chamond

dimanche 22 et dimanche 29 mars 2015

 

 

1) les candidats

Binômes des candidats du canton de Saint-Chamond

Mme Catherine BONY
M. Jean-Pierre RAMETTI
Verts
Mme Solange BERLIER
M. Hervé REYNAUD
Divers Droite
M. Franck DESCOURS
Mme Valérie FELIX
FN
Mme Michelle GALLAND
M. Stéphane VALETTE
Socialistes
M. Jean Pierre DE PASQUALE
Mme Aimée MURASZKO
 Front de Gauche 

 

panneaux affichage (2)
panneaux d'affichage des candidats à Saint-Chamond, élections des 22 et 29 mars 2015

Le canton de Saint-Chamond se compose, depuis la réfome de 2014, de 2 communes : Saint-Chamond et L’Horme.

 

2) le scrutin du 22 mars 2015 : 1er tour

 

bureau vote n° 7
le bureau de vote n° 7 à l'Hôtel-Dieu

 

bureau vote n° 8
le bureau de vote n° 2 à l'Hôtel-Dieu, avec Jean-Luc Degraix, maire-adjoint de Saint-Chamond

 

machine à voter (1)
machine à voter

 

machine à voter (2)
machine à voter

 

2) les résultats du 22 mars 2015

 

Solange BERLIER et Hervé REYNAUD (Divers Droite) : 3668 voix - 40,02%

Franck DESCOURS et Valérie FÉLIX (FN) : 2643 voix - 28,83%

Michelle GALLAND et Stéphane VALETTE (PS) : 1627 voix - 17,75%

Jean-Pierre DE PASQUALE et Aimée MURASZKO (Front de Gauche/PCF) : 633 voix - 6,91%

Catherine BONY et Jean-Pierre RAMETTI (Verts) : 595 voix - 6,49%

* participation : 39,95% (national : 51%)

 

résultats 1er tour
contrairement à l'indication de titre, les résultats sont définitifs
(mais on peut utiliser ce terme qu'après 20 h)

 

 

3) le scrutin du 29 mars 2015 : 2e tour

Les candidats restant en lice sont donc les binômes Solange BERLIER et Hervé REYNAUD (Divers Droite) et Franck DESCOURS et Valérie FÉLIX (FN).

Le PS est éliminé puisqu'il n'atteint pas les 12,5% des électeurs inscrits.

 

machine à voter 29 mars 2015 (1)
machine à voter, 29 mars 2015

 

machine à voter 29 mars 2015 (2)
machine à voter, 29 mars 2015

 

Bureau de vote n°7 29 mars 2015 (1)
le bureau de vote n° 7 à l'Hôtel-Dieu

 

Bureau de vote n°2 29 mars 2015 (1)
le bureau de vote n° 2 à l'Hôtel-Dieu, avec Jean-Luc Degraix, maire-adjoint de Saint-Chamond

 

Bureau de vote n°2 29 mars 2015 (2)
le bureau de vote n° 2 à l'Hôtel-Dieu, avec Jean-Luc Degraix, maire-adjoint de Saint-Chamond

 

4) les résultats du 29 mars 2015

 

résultats 29 mars 2015
résultats du 2e tour des élections départementales sur Saint-Chamond, 29 mars 2015

 

- Solange BERLIER et Hervé REYNAUD (Divers Droite) : 6031 voix, 66,85%.

- Franck DESCOURS et Valérie FÉLIX (FN) : 2991 voix, 33,15%.

 

résultats 29 mars 2015 (2)
proclamation des résultats à la mairie de Saint-Chamond vers 19h15

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 11 novembre 2014

11 novembre 2014, cérémonies du Souvenir

11 nov 2014 (18)

 

 

commémoration de l'armistice

du 11 novembre 1918

à Saint-Chamond, le 11 novembre 2014

 

 

 

le rassemblement dans le Jardin des Plantes

 

11 nov 2014 (1)
le début du rassemblement, au Jardin des Plantes

 

11 nov 2014 (2)
le début du rassemblement, au Jardin des Plantes

 

11 nov 2014 (3)
le début du rassemblement, au Jardin des Plantes

 

 

les anciens combattants, porteurs de drapeaux

 

11 nov 2014 (4)
anciens combattants, porte-drapeaux

 

 

la musique

 

11 nov 2014 (5)
rassemblement des musiciens

 

11 nov 2014 (6)

 

 

les préparatifs du départ du cortège

 

11 nov 2014 (7)
Nicole Forest, conseillère municipale chargée du patrimoine, en discussion avec le chef de la police municipale

 

11 nov 2014 (8)
le début du rassemblement, au Jardin des Plantes

 

11 nov 2014 (9)
le maire de cérémonie, M. Honoré

 

11 nov 2014 (10)

 

 

la cérémonie

11 nov 2014 (11)

 

 

11 nov 2014 (12)

 

 

11 nov 2014 (13)
les officiels au premier rang

 

 

11 nov 2014 (14)

 

11 nov 2014 (16)

 

 

11 nov 2014 (17)
remise de gerbes de la Mairie, avec Bernard Triollier, conseiller municipal et Hervé Reynaud, maire

 

11 nov 2014 (18)

 

 

11 nov 2014 (19)

 

 

11 nov 2014 (20)

 

 

11 nov 2014 (21)

 

 

11 nov 2014 (22)
le ravivage de la flamme du souvenir

 

11 nov 2014 (24)

 

 

11 nov 2014 (25)

 

 

11 nov 2014 (26)
la sonnerie aux morts

 

11 nov 2014 (27)

 

 

11 nov 2014 (28)
allocution du président du Souvenir Français

 

11 nov 2014 (29)
lecture du message ministériel par Hervé Reynaud, maire de Saint-CHamond

 

11 nov 2014 (30)
lecture du message ministériel par Hervé Reynaud, maire de Saint-CHamond

 

11 nov 2014 (31)

 

 

11 nov 2014 (32)

 

 

11 nov 2014 (33)

 

 

11 nov 2014 (34)

 

11 nov 2014 (35)

 

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 14 juillet 2014

14 juillet, fête nationale

14 juillet 2014 Str-Cham

 

 fêter le 14 juillet, mais lequel ?

 

C'est par une loi promulguée le 6 juillet 1880 que le "14-Juillet" fut décrété fête nationale dans France. Nous devons cela à la Troisième République.

Il y eut un débat sur la question de savoir quel 14-Juillet devait être célébré, celui de 1789 ou celui de 1790 ? Les deux avaient leurs partisans et leur symbolique. Finalement, on opta plutôt pour celui de la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790.

L'historien Henri Martin, rapporteur de la loi au Sénat déclara notamment :

"Mais, à ceux de nos collègues que des souvenirs tragiques feraient hésiter, rappelons que le 14 juillet 1789, ce 14 juillet qui vit prendre la Bastille, fut suivi d’un autre 14 juillet, celui de 1790, qui consacra le premier par l’adhésion de la France entière, d’après l’initiative de Bordeaux et de la Bretagne.

Cette seconde journée du 14 juillet, qui n’a coûté ni une goutte de sang ni une larme, cette journée de la Grande Fédération, nous espérons qu’aucun de vous ne refusera de se joindre à nous pour la renouveler et la perpétuer, comme le symbole de l’union fraternelle de toutes les parties de la France et de tous les citoyens français dans la liberté et l’égalité. Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire.

C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire."

Michel Renard

14 juillet 2014 Str-Cham
à Saint-Chamond, un Français patriote, fidèle à la Fête de la Fédération de 1790

 

__________________________

 

le 14 juillet 1790

 

Fête Fédération 1790

 

contexte

La genèse de la fête

Il s’agit de la fête la plus célèbre de la Révolution française. Fête emblématique, au point qu’aujourd’hui encore notre fête nationale réunit en elle deux adversaires : la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, et la Fédération du 14 juillet 1790. L’intention primitive de la fête n’était pourtant pas celle d’une célébration unanime.

L’idée était née en province, dans cet hiver 1790 où les alliances défensives, hantées par les souvenirs de la Grande Peur, n’avaient cessé de se nouer entre les gardes nationales et l’armée tout entière. Des fêtes locales et toutes militaires scellaient ces pactes. Paris s’inquiète alors de l’agitation qui risque de gagner les troupes régulières et choisit de la contrôler en convoquant dans la capitale, pour le 14 juillet, les députations provinciales.

Mais le caractère conservateur d’une fête destinée à garantir l’ordre est vite débordé par l’enthousiasme collectif d’où la Fédération tire son prestige légendaire.

 

analyse

La procession du Champ-de-Mars

Monnet et Hellman ont souhaité rendre le caractère grandiose de la scène La gravure représente le Champ-de-Mars creusé en forme d’ellipse, tel qu’on pouvait le contempler de la loge qui abritait l’Assemblée nationale. La vue s’étend au nord vers les collines de Passy et vers l’arc de triomphe dessiné par Cellerier.

Au centre, on aperçoit l’autel de la patrie, volontairement privé de dais, pour ne pas séparer l’Etre suprême de ses adorateurs. On croit y distinguer les robes blanches des prêtres – ils étaient 300 –, mais cette incertitude même traduit un des caractères de la fête : l’immense lieu théâtral du Champ-de-Mars ne permettait pas aux spectateurs de bien suivre ce qui se passait sur l’autel de la patrie.

Les graveurs ont soigneusement distingué le défilé des troupes régulières – 50 000 hommes avec leurs drapeaux – et celui des gardes départementales, reconnaissables à leurs 83 bannières de taffetas blanc, ornées de feuilles de chêne et portant au centre le nom du département. Dans le rendu minutieux de l’événement, seul le ciel a fait l’objet d’un traitement approximatif : Monnet et Hellman n’ont voulu retenir ni les nuages noirs ni la pluie qui avait continûment noyé le cortège.

La scène est saisie au moment de la prononciation du serment, saluée par les canons dont on voit la fumée derrière l’arc de triomphe et par la forêt des bras levés. Un premier plan permet aux graveurs de corriger l’aspect officiel, ordonné, militaire et masculin du cortège : amoureux enlacés, grandes sœurs qui enseignent à leur petit frère le geste du serment, femmes enfin (elles n’avaient pas obtenu du Comité de Constitution le droit de figurer dans le cortège), panier au bras. À cette gracieuse guirlande de premier plan est confiée toute la spontanéité de la fête.

 

interprétation

L’histoire et la légende

L’œuvre, en dépit de son caractère appliqué, restitue ce qui a fait la fortune historiographique de la fête de la Fédération : d’abord le spectacle grandiose du cirque, installé dans ce Champ-de-Mars où Michelet a vu le vrai legs de la Révolution à l’urbanisme parisien.

Puis l’unanimité, au moins rêvée : pas un aristocrate indigné ou simplement boudeur parmi les participants. Enfin la simultanéité des serments, article si indispensable à la liesse qu’il fallut le prononcer «à l’heure de midi, de concert et au même instant par tous les habitants et dans toutes les partis du royaume». Immensité, unanimité, simultanéité : ce sont bien là les traits qui, malgré la monotonie de cette interminable procession trempée, ont marqué durablement l’imaginaire de la Fédération.

Mona Ozouf, historienne
(source)

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


dimanche 30 mars 2014

second tour des élections municipales à Saint-Chamond, 30 mars 2014

affichage 2e tour (photo 28 mars 2014)

 

deuxième tour des Municipales à Saint-Chamond

30 mars 2014

 

façade Mairie St-Cham 27 mars 2014
la façade historique de l'Hôtel de Ville de Saint-Chamond (classée MH), le jeudi 27 mars 2014

façade off Mairie St-Cham 27 mars 2014
l'entrée officielle de la Mairie de Saint-Chamond, le jeudi 27 mars 2014

 

les candidats

 

affichage 2e tour (photo 28 mars 2014)
trois candidats, mais deux affiches seulement... (photo, 28 mars 2014)

 

Dimanche 30 mars 2014, se tenait le deuxième tour du scrutin municipal à Saint-Chamond. Il s'agissait d'une triangulaire opposant :

- Hervé Reynaud (Divers Droite), qui bénéficiait du désistement de Mandon (mais sans appel à voter) et du soutien de François Rey

- Philippe Kizirian (Gauche)

- Franck Descours (Front National)

 

le déroulement du scrutin

isoloir 30 mars 2014
isoloir de la machine à voter, bureau "Jean Renoir", Hôtel-Dieu, 30 mars 2014

 

bureau de vote Jean Renoir 30 mars 2014 (1)
bureau "Jean Renoir", Hôtel-Dieu, 30 mars 2014, à 11 h 18

 

bureau de vote Jean Renoir 30 mars 2014 (2)
bureau "Jean Renoir", Hôtel-Dieu, 30 mars 2014, à 11 h 18

 

bureau de vote Pagnol 30 mars 2014 (1)
bureau "Marcel Pagnol", Hôtel-Dieu, 30 mars 2014, à 11 h 20

 

bureau de vote Pagnol 30 mars 2014 (2)
bureau "Marcel Pagnol", Hôtel-Dieu, 30 mars 2014, à 11 h 20

 

les résultats

Ont obtenu :

- Hervé Reynaud : 7 717 voix, 50,44 %, 30 élus

- Philippe Kizirian : 5 219 voix, 36,99 %, 7 élus

- Franck Descours : 1 775 voix, 12,58 %, 2 élus

* le taux de participation s'est élevé à 60,25 %

- résultats par bureau de vote (doc pdf)

- résultats du premier tour, 23 mars 2014

 

soirée d'élection à Saint-Chamond

 

soirée 30 mars 2014 (1)
devant la mairie de Saint-Chamond, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h

 

soirée 30 mars 2014 (2)
l'arrivée de Philippe Kizirian devant la mairie de Saint-Chamond, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 01

 

soirée 30 mars 2014 (3)
devant la mairie de Saint-Chamond, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 01

 

soirée 30 mars 2014 (4)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 11

 

soirée 30 mars 2014 (5)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 12

 

soirée 30 mars 2014 (6)
Jean-Luc Degraix, en cinquième position sur la liste conduite par Hervé Reynaud,
le 30 mars 2014 à 18 h 12

 

soirée 30 mars 2014 (7)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 12

 

soirée 30 mars 2014 (8)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 12

 

soirée 30 mars 2014 (9)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 13

 

soirée 30 mars 2014 (10)
devant le siège de la liste Hervé Reynaud, le dimanche 30 mars 2014 à 18 h 14

 

soirée 30 mars 2014 (11)
une joie pour une victoire qui est le résultat d'un long travail de terrain

 

soirée 30 mars 2014 (12)
le regard porté sur l'avenir d'une responsabilité à assumer

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 23 mars 2014

premier tour des élections municipales à Saint-Chamond, 23 mars 2014

affichage électoral 23 mars 2014 St-Chamond (16 mars)
panneau d'affichage électoral, cité des Palermes, le 16 mars 2014

 

le premier tour

des élections municipales à Saint-Chamond

23 mars 2014

 

Six listes se proposaient au suffrage des 24 000 électeurs saint-chamonais, le 23 mars 2014 :

Philippe Kizirian - Saint-chamond à venir (Liste d'union de la gauche).

Emmanuel Mandon - Le rassemblement pour Saint-Chamond (Liste union de la droite).

Franck Descours - Rassemblement bleu marine pour Saint-Chamond (Liste du Front National).

Alain Barbasso - L'Écologie pour Saint-Chamond solidaire et citoyenne (Liste des Verts).

André Moulin - Lutte ouvrière faire entendre le camp des travailleurs (Liste d'extrême gauche).

Hervé Reynaud - L'union des Saint-Chamonais (Liste divers droite).

 

affichage électoral 23 mars 2014 St-Chamond
panneau d'affichage électoral, à l'Hôtel-Dieu, le 23 mars 2014

 

Saint-Chamond est une ville où les machines à voter ont été installées depuis 2006.

 

isoloir 23 mars 2014 St-Chamond
machine à voter, municipales du 23 mars 2014 à Saint-Chamond

 

bureau de vote 23 mars 2014 St-Chamond
le bureau de vote de la salle Jean Renoir à l'Hôtel-Dieu, le 23 mars 2014, à 10 h 38...

___________________________

résultats

Hervé Reynaud : 4340 voix, 33,76 %

Philippe Kizirian : 3158 voix, 24,5 % 

Emmanuel Mandon : 2406 voix, 18,7 %

Franck Descours  : 2002 voix, 15,5 %

Alain Barbasso : 725 voix, 5,6 %

André Moulin : 225 voix, 1,7 %

participation : 54,97 %

lien : résultats par bureau de vote à Saint-Chamond


Peu après 19 heures, dans la salle Condorcet, à côté de la Mairie, étaient affichés les résultats électoraux, par bureau de vote (25 à Saint-Chamond) et d'ensemble. La loi, rappelée par la Préfecture, imposant une non divulgation officielle avant 20 heures, les résultats étaient dits "provisoires".

voiture FR3
à 18 h 07 devant la mairie, le 23 mars 2014

 

façade historique Hôtel de Ville
façade historique de l'Hôtel de Ville de Saint-Chamond, le 23 mars 2014, à 18 h 07

 

salle Condorcet 1
affichage des résultats dans la salle Condorcet, à 19 h 10

 

salle Condorcet 2
affichage des résultats dans la salle Condorcet, à 19 h 10

 

salle Condorcet 3
affichage des résultats dans la salle Condorcet, à 19 h 13

 

salle Condorcet 4
affichage des résultats dans la salle Condorcet, à 19 h 17

Entré le premier dans la salle Condorcet (...!), je voyais les résultats s'afficher en défilant par bureaux de vote et en fournissant le résultat général. L'indication qu'ils n'étaient que "provisoires" est une obligation légale. Mais les "provisoires" étaient bien définitifs.
Ce qui est préoccupant - mais pas nouveau... - est le taux d'abstention : 45% à Saint-Chamond contre 38,5% au niveau national.

20140323PHOWWW00407
l'estimation de 35% pour 2014 s'est révélée inférieure à la réalité : 38%


Michel Renard

 

carte électorale MR

 ___________________________

- les résultats du second tour des municipales à Saint-Chamond, le 30 mars 2014

- les résultats du premier tour des municipales à Saint-Chamond en 2008

- les résultats du second tour des municipales à Saint-Chamond en 2008

- les maires de Saint-Chamond, de 1764 à 2014

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 avril 2012

candidature de "Debout la République" à Saint-Chamond

Diapositive1

 

pour une réelle démocratie à Saint-Chamond

 

Un candidat aux élections législatives ne doit pas seulement proposer des idées et un programme. Il doit avoir de l'argent pour financer ses affiches, les professions de foi et les bulletins électoraux. Or, les partis qui ne magouillent ni avec Mme Bettencourt, ni avec Kadhafi, ni avec les dictateurs d'Afrique, ni avec les marchés publics éprouvent des difficultés pour réunir ces fonds.

Une candidature de "Debout la République" (Dupont-Aignan) coûte au minimum 2500 euros. Où les trouver quand ses partisans sont de simples gens...?

Et pourtant, face au choix "bonnet blanc - blanc bonnet" du 6 mai prochain, il faut bien que les élections législatives expriment un peu plus de diversité et d'alternative. C'est pourquoi une canditature "Dupont-Aignan", en l'occurrence celle de Julien Vassal (ou là encore) doit être présente.

Un mécène (ou des...) républicains doivent bien pouvoir se manifester...

Les partisans d'une démocratie authentique doivent rendre cela possible. Trouvons les 2 5000 euros nécessaires à cette campagne...! Il y a des militants, des esprits libres et de l'énergie...!

Michel Renard

- Compte de Campagne de Julien Vassal : " CCJVassal"

- adresse postale : Debout la République, Fédération de la Loire, Boite Postale n°4, 42600 Montbrison.

 

- "Organiser la sortie de l'euro, une priorité"

francois-morvan_pics_500

 

- site du parti "Debout la République"

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 avril 2012

résultats des présidentielles à Saint-Chamond

10384843

 

Résultats du 1er tour Saint-Chamond


22 avril 2012


  Nombre% Inscrits% Votants
 Inscrits 24 003    
Abstentions 5 635 23,48  
Votants 18 368 76,52  
Blancs ou nuls 422 1,76 2,30
Exprimés 17 946 74,77 97,70

 

Candidats

 

Voix

 

% exprimés

 

Mme Eva JOLY

331 1,84  

M. François HOLLANDE

5 453 30,39  

Mme Marine LE PEN

4 215 23,49  

M. Nicolas SARKOZY

3 924 21,87  

M. Jean-Luc MELENCHON

1 940 10,81  

M. Philippe POUTOU

159 0,89  

Mme Nathalie ARTHAUD

88 0,49  

M. Jacques CHEMINADE

38 0,21  

M. François BAYROU

1 516 8,45  

M. Nicolas DUPONT-AIGNAN

282 1,57  

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 mars 2012

cérémonie du 19 mars 1962 relative à la guerre d'Algérie

19 mars 2012 St-Cham (6)

 

Saint-Chamond :

cérémonie mémorielle du 19 mars 1962

 prétendue "fin de la guerre d'Algérie"

 

Saint-Chamond. 19 mars 2012. Square Lamartine, lieu d'érection de la stèle aux morts pour la France. La commémoration d'une prétendue fin de la guerre d'Algérie. La Municipalité, la FNACA, organisent une cérémonie. Ce soir à 18 heures.

Comme me le dit Hervé Reynaud, conseiller général (oppposition à la majorité municipale), accompagné de Jean-Luc Degraix : "un homme politique se doit d'être présent à toutes les cérémonies". D'accord avec lui. Mais la vérité historique ?

Il s'accorde avec moi pour reconnaître que le 19 mars 1962 ne signifie pas le terme de la guerre d'Agérie. Les conflits ont perduré, des Européens ont été enlevés, assassinés par le FLN (d'avril à l'automne 1962 au moins,) les Harkis ont été sauvagement assassinés. Donc la guerre a duré après mars 1962. Pourquoi alors retenir cette date ?

L'allocution de l'adjoint au maire qui parle de 500 000 morts algériens - chiffre totalement infondé ... Tout cela sent le déni de la vérité historique. Les deux historiens spécialistes qui ont effectué des calculs démographiques estiment, pour l'un (Xavier Yacono) que le chiffre est inférieur à 300 000, et pour l'autre (Charles-Robert Ageron), inférieur à 250 000. Ce qui est déjà beaucoup.

Mais on reste marqué par la solennité de la cérémonie "ouvrez le ban", "fermez le ban", sonnerie aux morts, minute de silence... On sent le désarroi, cinquante après, et la souffrance de ces Français confrontés à un conflit dont l'enjeu leur échappait, on sent la souffrance des victimes algériennes prises en étau... On écoute le coeur serré l'âge des jeunes de Saint-Chamond ou de l'Horme qui ont laissé leur vie dans cette guerre sans issue et pour laquelle ils ont été sacrifiés : tout juste 20 ans, 21 ans, 22 ans, 23 ans, 24 ans...

On partage l'émotion et on salue le rassemblement de toutes ces personnes venues à ce témoignage, mais en tant qu'historien on se sent mal à l'aise devant ces maltraitances de la vérité historique. Le 19 mars 1962 ne fut pas la fin de la guerre d'Algérie.

Michel Renard
professeur d'histoire

 

19 mars 2012 St-Cham (1)

 

19 mars 2012 St-Cham (2) 

 

19 mars 2012 St-Cham (3)

19 mars 2012 St-Cham (4)

 19 mars 2012 St-Cham (5)

 

19 mars 2012 St-Cham (6)

 19 mars 2012 St-Cham (7)

19 mars 2012 St-Cham (8)

 

19 mars 2012 St-Cham (9)le responsable de la FNACA

  19 mars 2012 St-Cham (10)

 

19 mars 2012 St-Cham (11)

 

19 mars 2012 St-Cham (13)

 

19 mars 2012 St-Cham (14)

 

19 mars 2012 St-Cham (15)

19 mars 2012 St-Cham (16)

 

19 mars 2012 St-Cham (17)

 

19 mars 2012 St-Cham (17)

 

19 mars 2012 St-Cham (18)

 

 

- retour à l'accueil

Posté par michelrenard à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]