Marius Fara, militaire
Marius Fara

 

 

les 51 anciens élèves

de l'École pratique de Saint-Chamond,

morts pour la France

 

Il existe, au lycée Claude Lebois de Saint-Chamond, une plaque commémorant les anciens élèves et maîtres de l'École pratique d'industrie au cours de la Première Guerre mondiale. Cet établissement est l'ancêtre du lycée.

En 2013, j'ai entamé des recherches visant à réunir un maximum d'informations sur ces disparus.

Il importait de savoir que, derrière cet anonymat, se cachaient des parcours de vie diversifiés. Il fallait, en quelque sorte, comme le pensait Jules Michelet dans la préface de son Histoire de France en 1869, "évoquer, refaire, ressusciter" ces noms clos sur eux-mêmes par leur seule énonciation et par leur inscription dans la pierre.

Qu'avaient-ils été avant le fatal instant qui les avait fauchés, pour la plupart, à l'aube de leur vie d'adultes ? Qu'avaient-ils accompli durant la vingtaine d'années qui précéda leur mort ? D'où venaient-ils ? À quoi ressemblaient-ils ? Qu'étaient donc leur famille, leur itinéraire scolaire et professionnel, leurs amours ?

Ensuite, quels avaient été les épisodes de leur vie de soldat ? Souvent courte pour nombre d'entre eux. Dans quelles circonstances avaient-ils trouvé la mort, quels paysages avaient-ils eu sous les yeux ?

Difficile de répondre, pour tous, à toutes ces interrogations. Mais les archives et documents iconographiques anciens délivraient des connaissances factuelles, permettaient de formuler des hypothèses, autorisaient une reconstitution probable des ultimes moments de leur vie.

  • Chacun de ces personnages disposent d'une biographie personnelle. Le travail est en cours. Mais il est disponible sur le blog des professeurs d'histoire du lycée.
  • Ci-dessous, le lien vers les 51 élèves et les 4 professeurs.

 

27012159

 

 

morts pour la France (1914-1918) - 4 "maîtres"

Marius BADARD (voir fiche des quatre professeurs)
Joseph BRACCIANO (voir fiche des quatre professeurs)
Julien CARUELLE (voir fiche des quatre professeurs)
Constant GARNIER (voir fiche des quatre professeurs)

 

morts pour la France (1914-1918) - 51 "élèves"

Louis ARRIVET (voir la fiche)

Placide BABOIN (voir la fiche)

Joannès BADOR (voir fiche)

Jean BOTTE (voir fiche)

Jacques BUNARD (voir fiche)

Laurent CHAMPAGNAT (voir fiche)

Pierre CHAZET (voir fiche)

Paul CHORLIOT (voir fiche)

Marius CLAVEL (voir fiche)

Antoine DEFAIX (voir fiche)

Jean DEPOUILLY (voir fiche)

Claudius DUBREUIL (voir fiche)

Jean DUBREUIL (voir fiche)

Marius FARA (voir fiche)

Louis FOND (voir fiche)

Philippe FRANÇON (voir fiche)

Pierre FRÉCON (voir fiche)

François GACHON (voir fiche)

Jean GACHON (voir fiche)

François GIRARD (voir fiche)

Pierre GOBERT (voir fiche)

Marius GRANJON (voir fiche)

Jean GRENIER (voir fiche)

Joseph GUICHARD (voir fiche)

Antoine JOUBERT (voir fiche)

Antoine LARDERET (voir fiche)

Jean LEZEY (voir fiche)

Jean MAISONNIAL (voir fiche)

Jean MALLET (voir fiche)

Jean MOREL (voir fiche)

Antoine MOULIN (voir fiche)

Pierre NANTAS (voir fiche)

Marcel NOUVEAU (voir fiche)

Claudius PACCALIER (voir fiche)

Marius PASCAL (voir fiche)

René PLÉNET (voir fiche)

François POYET (voir fiche)

Marius POYET (voir fiche)

Léon PROST (voir fiche)

Félix RELAVE (voir fiche)

Marius REMILLIER (voir fiche)

Jules REYMOND (voir fiche)

Henri SEYTRE (voir fiche)

Émile STOECKEL (voir fiche)

Wilfrid VIGOUROUX (voir fiche)

Claudius VINCENT (voir fiche)

André MARCELLIN (voir fiche)

Pierre REYNAUD (voir fiche)

Pierre FONTVIEILLE (voir fiche)

Marius PORTE (voir fiche)

Marcel VACHER (voir fiche)

 

* à partir du nom de Claudius Vincent, l'ordre alphabétique n'est plus observé. On passe à André Marcellin qui fait partie des cinq noms ajoutés probablement après une première liste dont le marbrier avait déjà gravé tous les noms... (?).

relevé : Michel Renard
professeur d'Histoire au lycée

 

 

- retour à l'accueil