batterie de 155 dans l'Oise

 

Saint-Chamond

et  la Première Guerre mondiale

Michel RENARD

 

* travail en cours

 

1 - le rôle de l'industrie saint-chamonaise d'armement

Deux entreprises participèrent à la construction d'armes et de munitions pour l'armée française, à Saint-Chamond : les Forges et Aciéries de la Marine, et Chavanne-Brun.

1) Chavanne-Brun, usine fondée en 1857, fut très active pendant la guerre. Elle produisit des obus de fonte aciérée de calibres allant de 90 à 305 mm.

40629402

 

40629425

 

40629679

 

 

2) Les Forges et Aciéries de la Marine, à Saint-Chamond, créées en 1854, furent l'un des arsenaux les plus considérables de l'effort industriel de guerre en France.

 

canon de côte de 240 mm

 

obusier de campagne 155 mm

 

essai 155 à Langonand
champ de tir de Langonand (à côté de Saint-Chamond) en 1916 :
le général Saint-Claire-Deville examine le fonctionnement du canon de 155 mm

 

Aciéries pyrotechnie shrapnels
Aciéries de la Marine, usines de Saint-Chamond - Pyrotechnie, chargement des shrapnels

 

femmes fabrication obus 1916
travail des femmes aux Forges et Aciéries, fabrication d'obus :
nettoyage et pesage de l'obus plein, 1916

 

 

2 - les Saint-Chamonais mobilisés comme soldats

affiche

 

On ne connaît pas le nombre total de Saint-Chamonais mobilisés, ni les dates auxquelles ils le furent successivement, ni le temps passé par chacun sous les drapeaux. Il est possible, cependant, de formuler un ordre de vraisemblance.

Le ratio entre le nombre de soldats mobilisés et le nombre de pertes, pour la France, est de 16,8%. Si on applique ce rapport à Saint-Chamond, on obtiendrait approximativement, à partir du nombre de décès (415), un total d'au moins 2300 mobilisés...!

Pour une population de 14 496 habitants en 1911, on compte logiquement environ 7 500 hommes Il faut soustraire de ce chiffre les moins de 18 ans (27/30%), ce qui fait 5 000 individus, auxquels on doit enfin ôter les personnes âgées (20/25% ?)...

En attente de statistiques et de calculs vérifiés, on peut donc évaluer grossièrement l'effectif mobilisable à 3 800 hommes peut-être. Sur ce groupe, 2300 auraient été effectivement mobilisés, soit 60%. Une ponction énorme ! (mais tout cela reste à établir rigoureusement).

Si ces conjectures ne sont pas trop loin de la vérité, la commune de Saint-Chamond aurait ainsi compté quelque 1 850 anciens combattants dans les années d'après-guerre.

ordre mobilisation signé Delay
consigne municipale sur la mobilisation en août 1914, signée du Maire, François Delay
(archives municipales, 5Hsc 1)

 

3 - état de siège, emprunts, réquisition, ravitaillement, travail

Il y a toute une investigation à effectuer dans les archives de Saint-Chamond qui révéleront une multitude de faits économiques et sociaux constituant le quotidien des habitants.

Il ne faut pas oublier que depuis la loi votée par l'Assemblée nationale le 4 août 1914 entérinant un décret du 2 août précédent pris en Conseil des ministres et promulgué par le Président de la République, la France se trouve en "état de siège", "dans les quatre-vingt-six départements français, le territoire de Belfort ainsi que les trois départements de l'Algérie (...) pendant toute la durée de la guerre".

Des mesures restrictives aux libertés sont adoptées ainsi que des décrets relatifs à la vie économique, aux prix, aux emprunts, aux réquisitions, à la solidarité et aux secours pour les plus pauvres... Le préfet ordonne de nombreuses dispositions. Le maire de la commune prend des arrêtés.

interdiction de circuler 7 août 1914
archives municipales de Saint-Chamond, 5 Hsc 1


Dès le 7 août 1914, le Préfet de la Loire, Charles Lallemand, fait connaître l'ordre du ministre de la Guerre, d'interdiction de circuler "sur les routes et chemins en dehors des agglomérations, entre dix-huit heures du soir et six heures du matin".
Même si le terme n'est pas employé, on constate que les droits démocratiques sont réduits "dans l'intérêt supérieur de la Patrie".
Appel est fait au sentiment patriotique des citoyens pour qu'ils respectent cette interdiction "sans discuter des ordres dont ils ne sont pas en mesure d'apprécier les motifs" et qu'ils "sauront se gêner lorsque nos braves soldats sont au feu".

Dans un autre domaine, la mobilisation pécuniaire de l'arrière a donné lieu à plusieurs emprunts. Fin 1917, le Comité départemental des Bons et Emprunts de la Défense nationale, dans le cadre de l'économie de guerre, lance un 3e emprunt national en octobre.

appel à souscription fin 1917
archives municipales de Saint-Chamond, 5 Hsc 1

 

 

4 - les hôpitaux et services de Santé à Saint-Chamond

durant la guerre

Le service de Santé des Armées avait organisé une série de dispositifs visant au traiment des soldats blessés et malades. Il y aurait eu environ 9300 hôpitaux de l'intérieur, filiales ou annexes, d'après François Olier, ancien sous-officier du Service de Santé et chercheur. Des informations précises, mais non complètes, sur cette organisation et sa nomenclature sont fournies par le Service des archives médicales hospitalières des armées (SAMHA, à Limoges). D'autres éléments proviennent de sources multiples.

Dans cette chaîne de dispensation de soins, d'évacuation et d'hospitalisation, on distinguait :

1) les dispositifs de première phase qui étaient :

- les postes de secours : installés sur le front dans des conditions précaires et faiblement équipés ;

- les ambulances : unités médico-chirurgicales dépendant des corps d'armées et situées assez près du front ;

- les hôpitaux d'origine d'étapes (H.O.E.), ou hôpitaux d'opérations et d'évacuations, ou encore hôpitaux d'orientation et d'évacuations : "formations sédentaires installées à proximité d'une gare régulatrice, étapes de tri et de répartition avant l'évacuation vers l'arrière" ;

2) les dispositifs de seconde phase appelés hôpitaux temporaires (HT), pour les distinguer des hôpitaux de temps de paix. Cette dénomination générale désignait :

- les hôpitaux auxiliaires (HA), dépendant de la Croix-Rouge française ;

- les hôpitaux complémentaires (HC), sous le contrôle du Service de Santé ;

- les hôpitaux bénévoles (HB), créés par une commune ou par une association de bienfaisance ou religieuse.

sources : cf, notamment :
Les archives médicales de la Grande Guerre, le fonds 1914-1918 au SAMHA.
"1914-1918 : guerre, chirurgie, image. Le Service de Santé et ses représentations dans la société militaire"
"Les J.M.O. des ambulances (1914-1918), au Val de Grâce (1er au 5e Corps d'Armée)
"Classement, répartition et numérotation des hôpitaux militaires" Pages 14-18 - Forum

 

Saint-Chamond comptait deux formations hospitalières temporaires.

L'une installée dans l'École supérieure de jeunes filles était un hôpital auxiliaire (le n° 10) comptant une centaine de lits et qui a fonctionné du 14 août 1914 à 1919. Il était administré par la Croix-Rouge française.

 

École sup hôp temp et quartier
appelée "hôpital temporaire" sur cette carte postale, cette formation était un hôpital auxiliaire (HA)

 

École sup hôp temp
l'hôpital auxiliaire n° 10 abrité dans les locaux de l'École supérieure de jeunes filles à Saint-Chamond

 

École sup hôp temp n° 10
la légende indique "XIIIe" Corps d'Armée", équivalent à XIIIe Région militaire (Clermont-Ferrand)

 

Et l'autre installée dans le Collège Sainte-Marie était un hôpital complémentaire de 245 lits et qui a fonctionné du 29 février 1916 jusqu'à 1919.

Sainte-Marie cab physique en 1916 (2)

 

Sainte-Marie cab physique en 1916

 

Ste-Marie hôp temp n° 94
Sainte-Marie, à Saint-Chamond, accueillait l'hôpital complémentaire (HC) n° 94

 

Ste-Marie hôp
Sainte-Marie, à Saint-Chamond, accueillait l'hôpital complémentaire (HC) n° 94 ; ici, en juin 1916

 

Une information trouvée sur une page du site Pages 14-18 - Forum :

"Extrait du registre des décès de l'HC n°94 de Saint-Chamond :
Augustin BOURGEOIS
date d'entrée : 23 octobre 1918
date de la mort : 27 octobre 1918
genre : pneumonie grippale ....
La source du document : Service des archives Médicales Hospitalières des Armées."

 

 

5 - les soldats de Saint-Chamond

 

classe 1918 Saint-Chamond photo de groupe - 1
une photo de la classe 1918 de Saint-Chamond

 

 

6 - les 405 "morts pour la France" de Saint-Chamond

tombe familial Bonnard
tombe de la famille Bonnard dans le cimetière de Saint-Chamond ;
en haut, le nom de Maurice Bonnard, "mort pour la France", à Amiens (Somme),
le 24 novembre 1914, à l'âge de 26 ans (photo du 9 mars 2014)

 

Cette liste ne comprend que les soldats habitant Saint-Chamond à l'époque. Elle ne mentionne donc pas les morts des anciennes communes d'Izieux, Saint-Martin-en-Coailleux et de Saint-Julien-en-Jarez qui n'ont fusionné avec Saint-Chamond qu'en 1964.
Le total de 405 est arrêté à la date du 10 mars 2014. Des vérifications ultérieures le modifieront peut-être.

Des réultats, partiels, d'investigations détaillées au sujet de ces soldats figurent sur cette page.

Michel Renard

A

ALLAGNAUD Pierre, 107e d'Artillerie

ANGLARD Antoine, 3e Zouaves

ARAUD Denis, 35e d'Infanterie

AUCAGNE Auguste, 7e Génie

AUGERT Clément, 408e d'Infanterie

ARRIVET Louis, 54e Chasseurs à pied

 

B

BADARD Marius, maréchal des Logis, 6e d'Artillerie

BADIN Philibert, 8e d'Artillerie

BAJARD Antoine, 118e d'Infanterie

BALAS Maurice, caporal, 13e Chasseurs à pied

BALLANDROT Jean Marie, 29e Génie

BALLY Félix, 203 d'Infanterie

BARBIER Henri, caporal, 93e d'Infanterie

BARGE André, 159e d'Infanterie

BAROU Pierre, 5e Bataillon de Chasseurs d'Afrique

BARRAL François, 159e d'Infanterie

BAYON Pierre, 38e d'Infanterie

BLAIN Jean Gabriel, 415e d'Infanterie

BENARD Jean Baptiste, 75e d'Infanterie

BERAUD Joannès, 75e d'Infanterie

BERLIER Claudius, 159e d'Infanterie

BERNACHOT Joanny, 159e d'Infanterie

BERTHOLON Jean, 13e Chasseurs à pied

BERTHOUD Claude, 235e d'Infanterie

BERTRAND Jean Marie, 4e Territorial d'Infanterie

BEUCHOT Jean, 102e Territorial d'Infanterie

BLANCHERY Jean, 52e d'Infanterie

BOEN Jean, 68e Chasseurs à pied

BOIRON Jean Baptiste, 10e Chasseurs à pied

BONNABRY Clément, 149e d'Infanterie

BONNARD Maurice, caporal, 75e d'Infanterie

BONNEFOY Claude, caporal, 157e d'Infanterie

BONNEFOY Jean, caporal, 2e Zouaves

BONNET Jean Marie, 38e d'Infanterie

BONNEZEAU Marius, 274e d'Artillerie

BONY Étienne, 13e Chasseurs à pied

BOTTE [Jean] Pierre, 13e Chasseurs à pied

BORDES Joseph, sergent, 38e d'Infanterie

BOUCHARD Claudius, 415e d'Infanterie

BOUCHÉ Paul, 36e d'Infanterie

BOUGET Benoît, 36e d'Infanterie

BOULE Joannès, caporal, 160e d'Infanterie

BOUTEILLE Marie François, 16e d'Infanterie

BOUTEYRE Louis, 299e d'Infanterie

BRAGE Étienne, caporal, 5e Colonial

BRIAS Jean, sergent, 5e d'Infanterie coloniale

BRUN Irénée, maréchal des Logis, aviateur

BRUNEL Paul, 158e d'Infanterie

BRUYAS Gaspard, 102e Territorial d'Infanterie

BRUYAS Georges, 328e d'Infanterie

BRUYÈRE Charles, 17e d'Infanterie

 

C

CABANTOUS Édouard, caporal, 8e Colonial

CALLET Louis, 75e d'Infanterie

CANRAD Pierre, 157e d'Infanterie

CELLARD Antoine, 149e d'Infanterie

CHABAUD Joseph, 13e Escadron de Train

CHABRAND Charles, sous-lieutenant, 305e d'Infanterie

CHAFFANJEON Joannès, 36e Colonial

CHALAND Marie Paul, 38e d'Infanterie

CHAMPAGNAT Pierre, 155e d'Infanterie

CHANAL Joseph, 92e d'Infanterie

CHAPOT Joannès, sous-lieutenant, 416e d'Infanterie

CHARBONNIER Francis, sergent, 22e Bataillon de Chasseurs

CHARGUELON Antoire, 6e Colonial

CHARLES Claudius, 5e d'Artillerie

CHARLY Étienne, quartier-maître mécanicien à bord du Poignard, 5e Dépôt des équipages

CHARRON Louis, 3e bis Zouaves

CHATAGNON Antoine, 22e d'Infanterie

CHATAGNON Jacques, sergent, 11e Chasseurs à pied

CHAVANNE Jean Marcel, 52e d'Infanterie

CHAVANNE Marius Benoît, 5e Bataillon de Marche d'Infanterie légère

CHEBANCE Joseph, 16e d'Infanterie

CHEVALIER Joannès, 6e Colonial

CHIRAIN Antonin, gendarme, 13e Légion

CHORLIOT Joannès [Paul], 111e Artillerie lourde [451e Artillerie lourde]

CHOSSIS Albert, 14e Chasseurs à pied

CITARON Étienne, 11e Chasseurs à pied

CLAVELLOUX Jean Baptiste, 38e d'Infanterie

COMBARET Jean, sous-agent des Postes

COMBRET Jean, 2e Légion étrangère

COMTE J. B. Marius, 252e Colonial

CONIL François, 6e Colonial

CORNEYRE Victor, 99e d'Infanterie

COROMPT Louis, 275e d'Infanterie

COROMPT Claudius, 52e d'Infanterie

CORTIAL Marisu, 2e Génie

CORTIER Claude, 359e d'Infanterie

COTE Louis François, 38e d'Infanterie

COTTE Pierre, 13e Chasseurs à pied

COTTIER Joannès, 99e d'Infanterie

COUCHOUD Antoine, 38e d'Infanterie

COUPAT Antoine, 425e d'Infanterie

COURBIÈRE Francisque, capitaine, 103e d'Infanterie territoriale

COURBON Irénée Marius, 52e d'Infanterie

COUTURIER Jean, 101e d'Infanterie

CUMAIN Claudius, 157e d'Infanterie

 

D

DARD Étienne, 216e d'Infanterie

DEBARD Louis, 22e d'Infanterie

DECHENAUX Eugène, 4e Génie

DEFAIX Marius, 173e d'Infanterie

DEGOUTTE Joannès, 2e Zouaves

DEGOUTTE Noël, 16e d'Infanterie

DELOIRE Stéphane Paul, 13e d'Infanterie

DELORME Benoît, 299e d'Infanterie

DELORME Jean, 3e Zouaves

DELUNEL Jean Marie, 158e d'Infanterie

DESERMEAUX Claudius, aspirant, 158e d'Infanterie

DESJOINT Jean, 300e Territorial d'Infanterie

DERVIEUX Antoine, 359e d'Infanterie

DERVIEUX Jean Marie, 17e d'Infanterie

DOMINIQUE Paul, 14e Chasseurs à pied

DONZEL Jean Marie, 415e d'Infanterie

DREVET Pierre, 51e Chasseurs à pied

DRONNET Henri, 38e d'Infanterie

DUBREUIL François, 5e Génie

DUBREUIL Paul, 129e d'Infanterie

DUCHENE Jean Marie, caporal, 261e d'Infanterie

DUCHER Pierre, 121e d'Infanterie

DUCREUX Jean Marie, caporal, 3e Zouaves

DUCULTY Antoine, 6e Colonial

DUFOUR Francis, 38e d'Infanterie

DUGAS Jean Jh, sergent, 16e d'Infanterie

DUGAS André, lieutenant, 53e d'Infanterie

DUMAS Louis, 57e Bataillon de Chasseurs

DURAND Jean, adjudant, 38e d'Infanterie

DUSSON Pierre, maître ouvrier du 7e Génie

DUTHEIL J.B., 11e Bataillon de Chasseurs

 

E

ÉCHALIER Jean, 238e d'Infanterie

ENTRESANGLE Jean, caporal, 74e d'Infanterie

ESPARCIEUX Pierre, 5e Génie

EXBRAYAT Claude, 33e d'Artillerie

 

F

FAGNOT Marius, 161e d'Infanterie

FARA Eugène, 70e Bataillon de Chasseurs

FARA Marius, 238e d'Infanterie

FAURE François, 3e Zouaves

FAURE Pierre, caporal 358e d'Infanterie

FAURIE Jules, 64e Bataillon de Chasseurs

FAYE Édouard, caporal, 11e Bataillon alpin

FAYOLLE François, 54e Bataillon de Chasseurs

FAYOLLE Claude, 3e Zouaves

FAYOLLE Joannès, 170e d'Infanterie

FAYOLLE Pierre, caporal, 98e d'Infanterie

FAYON Benoît, 1er Bataillon de Chasseurs à pied

FAYON Paul, 23e d'Infanterie

FERRIER Louis, 415e d'Infanterie

FEUILLATET Mathieu, 170e d'Infanterie

FILLON Pierre, 4e Génie

FINAZ Marc, lieutenant, 238e d'Infanterie

FLACHER Pierre, 340e d'Infanterie

FLACHER Marius, 98e d'Infanterie

FLAVIN Charles, 3e Zouaves

FOESSER François, 149e d'Infanterie

FONTANAY François, 75e d'Infanterie

FOREST Philippe, 415e d'Infanterie

FORISSIER Jean Claude, 238e d'Infanterie

de FRAIX de FIGON Pierre, sergent, 98e d'Infanterie

FRAPPAT Louis Eugène, 32e Bataillon de Chasseurs

FRÉCON Pierre, 11e Bataillon de Chasseurs

 

G

GACHON François, 4e Génie

GACHON Jacques, sergent, 38e d'Infanterie

GACHON Gabriel, sergent, 170e d'Infanterie

GACHON William, sergent, 86e d'Infanterie

GAGNAIRE Louis, 170e d'Infanterie

GALLEY Jean, 6e Infanterie Coloniale

GALLOT Pierre, 133e d'Infanterie

GAMET Eugène, quartier-maître à bord du Cirée

GARNIER Antoine, 2e Zouaves

GARNIER Édouard, caporal, 173e d'Infanterie

GARNIER Régis, 54e Bataillon de Chasseurs

GATINIER Jean, 7e d'Infanterie

GATTINO Jean, 3e Zouaves

GEAY Louis Marius, 6e Colonial

GENEST Jean Joseph, 142e d'Infanterie

GENTIAT Louis, 157e d'Infanterie

de St-GENYS Pierre, maréchal des Logis, 14e Dragons

GERENTES Auguste, 57e Bataillon de Chasseurs

GERENTON Antoine, 98e d'Infanterie

GERY Alphonse, caporal, 170e d'Infanterie

GERY Louis, 6e Colonial

GINOT Pétrus, 401e d'Infanterie

GIRARD Édouard, 129e d'Infanterie

GIRAUDET Benoit, 113e d'Infanterie

GIRAUDET Étienne, 38e d'Infanterie

GIRON Joannès, 11e d'Infanterie

GONIN Jean, 16e d'Infanterie

GOURGEON Baptiste, 358e d'Infanterie

GOUTTEBEL Gilbert, caporal, 123e Bataillon de Tireurs sénégalais

GRANGIER André, 341e d'Artillerie lourde

GRANGIER Antoine, 158e d'Infanterie

GRANJON Georges, 216e d'Infanterie

GRANJON Marius, 348e d'Infanterie

GRAS Émile, 62e d'Infanterie

GRAVIER Joseph, 99e d'Infanterie

GRENIER Jean-Baptiste, sous-lieutenant, 8e Zouaves

GRILLET Félix, 99e d'Infanterie

GRIS Marius, 98e d'Infanterie

GUICHARD Victor, 3e Zouaves

GUILLAUD Jean, 413e d'Infanterie

GUILHON Pierre, 66e d'Infanterie

 

J

JACOB Antoine, 413e d'Infanterie

JALADIS André, 14e Chasseurs à pied

JALLAS Francisque, aspirant, 12e Artillerie

JAMET Joseph, 38e d'Infanterie

JAMET Louis, 252e d'Infanterie

JANUEL Janvier, lieutenant, 6e Tirailleurs

JANUEL Hippolyte, 3e Zouaves

JOUASSARD Joseph, 63e Bataillon de Chasseurs

JOUGLARD Joseph, 152e d'Infanterie

JOURDA de CHABANOLLE Ernest, 63e Chasseurs

JOURDE Louis, caporal, 6e Colonial

JUGE Antoine, 75e d'Infanterie

JURY Stéphane, capitaine, 121e Bataillon de Chasseurs

 

K

KLOTZ Eugène, capitaine, 122e d'Infanterie

 

L

LABBRE Joannès, 8e Tirailleurs

LAFAURIE J. Félix, 52e d'Infanterie

LAFLEUR Baptiste, sergent, 414e d'Infanterie

LAGRANGE Pierre, maréchal des Logis, 221e d'Artillerie

LAMY Félix, 6e Colonial

LARDERET Antoine, 358e d'Infanterie

LARMARAUD Jean, 175e Artillerie lourde

LARMARAUD Jean-Baptiste, 11e d'Infanterie

LARUE Edmond, 38e d'Infanterie

LAURENT J.-M., sous-lieutenant, 31e d'Artillerie

LAVAL Jean-Marie

LEGRAND Jean, 13e Bataillon de Chasseurs

LENTILLON Jean, 23e Chasseurs

LINOSSIER Jean Louis, 87e d'Infanterie

LOUAT Antoine, 16e d'Infanterie

LOUBET Antoine, caporal, 99e d'Infanterie

LYONNET Jean Marie, 11e Bataillon de Chasseurs

 

M

MAGAND Joseph, brigadier, 113e d'Artillerie

MAIGROT Stéphane, 112e d'Infanterie

MAILLON Marius, 52e d'Infanterie

MAISONNIAL Jean, 414e d'Infanterie

MAITER Joseph, sous-lieutenant, 2e Zouaves

MALLIÈRE Martin, 11e Bataillon de Chasseurs

MARANDON Louis, 14e Bataillon de Chasseurs

MARLHIOUD François, 1er Zouaves

MARTIN PICHON Félix, 5e Artillerie lourde

MASSOUBRE Eugène, sergent, 84e d'Infanterie

MATHOULIN Claude, 98e d'Infanterie

MATTEJA François, 302e d'Infanterie

MAYERY Marius, 140e d'Infanterie

MAYERY Pierre, 102e Territorial d'Infanterie

MELLIER Claudius, 413e d'Infanterie

MENU Joanny, 6e Colonial

MEUNIER Paul, 105e d'Infanterie

MIALARET Victor, 9e Cuirassiers

MICOL Benoit, 261e d'Infanterie

MILAMANT Jean Marie, 53e Bataillon de Chasseurs

MIOLANE Marius, aspirant, 13e Bataillon de Chasseurs

MOINE Julien Bonaventure, 357e d'Infanterie

MONIER Claude, 75e d'Infanterie

MONIER Pierre, 17e d'Infanterie

MONNIER Étienne, 3e groupe d'Aviation

MONTAGNE Louis, adjudant, 321e

MONTAGNON Gabriel, 175e d'Infanterie

MONTET François, 9e Cuirassiers

MONTEUX Maurice, 99e d'Infanterie

MOREL Jean, 38e d'Infanterie

MORFIN Jules, 22e d'Infanterie

MOULIN Louis, caporal, 75e d'Infanterie

MOULIN Joanny, 169e d'Infanterie

MOUNIER Auguste, 6e Colonial

MOUNIER J. M., 36e Colonial

MOUNIER Pierre, 38e d'Infanterie

MURE Joseph, 14e Bataillon de Chasseurs

MURGUES Nicolas, 40e Colonial

 

N

NANTAS Jean, 501e Territorial

NANTAS Joannès, 123e d'Infanterie

NEICHTHAUSER Jean, 38e d'Infanterie

NEYRAND Auguste, sergent, 159e d'Infanterie

NEYRAND François, lieutenant, 17e d'Artillerie

NEYRAT Jean, matelot à bord de l'Athos

NICOLAS Claude, 160e d'Infanterie

NOUVEAU Marcel, 7e Génie

 

O

OGIER Joannès, 68e Bataillon de Chasseurs

OUILLON jean marie, 161e d'Infanterie

OULION Jean Claude, 275e d'Infanterie

 

P

PACCALET Claude, 230e d'Infanterie

PACALET Barthélémy, 36e d'Artillerie

PACALY Jean Claude, 36e Colonial

PALANDRE Jean, 328e d'Infanterie

PASCAL Marius, 161e d'Infanterie

PASCAL Henri, 7e Génie

PASCAL Pierre, lieutenant, 305e d'Infanterie

PATISSIER Pierre, 46e d'Artillerie

PATURAL Jean Marie, sergent, 238e d'Infanterie

PAUZE Jean Baptiste, 413e d'Infanterie

PAYRE Claude, caporal, 238e d'Infanterie

PECHERA Maurice, 72e d'Infanterie

PERENON Antoine, 52e d'Infanterie

PERRIER Louis, 14e Bataillon de Chasseurs

PERRIN Victor, 413e d'Infanterie

PESTRE André, 168e d'Infanterie

PHILIS Benoît, 17e d'Infanterie

PICHON Émile, 43e d'Infanterie

PIPIER Louis, 38e d'Infanterie

PITAVAL Claudius, 57e Bataillon de Chasseurs

PITAVY François, 157e d'Infanterie

PIZAY Antoine, caporal, 22e d'Infanterie

PIZAY Jean, sergent, 415e d'Infanterie

PLAINE Adrien, caporal, 98e d'Infanterie

PLANCHE Pierre, 16e d'Infanterie

PLANCHET Aimé, 158e d'Infanterie

PLENET René, sergent, 311e d'Infanterie

PONCET Mathieu, 5e d'Artillerie

PORTE Marius, 31e Colonial

POUX Antoine, 119e d'Infanterie

POUYADE Antoine, 22e d'Infanterie

POUYADE Valentin, 321e d'Infanterie

POY Galmier, 8e section d'Infirmiers

POYET Jean Baptiste, 216e d'Infanterie

POYET Jean Cl., 2e Bataillon de Marche

PREYNAT François, 36e d'Artillerie

PROUTAT Jean Baptiste, 157e d'Infanterie

PUISSOCHET Jean Claudius, 9e Cuirassiers

 

R

RAGEY Jean Marius, 228e d'Infanterie

RANCHON Jean, 4e Chasseurs alpins

RAVACHOL Stéphane, 52e d'Infanterie

REBAUD Laurent, 238e d'Infanterie

REBER Eugène, 68e Bataillon de Chasseurs

RELAVE Jean, 16e d'Infanterie

REMILLIER Marius Eugène, 38e d'Infanterie

REVILLON Gustave, 99e d'Infanterie

REVOL Pierre, 16e d'Infanterie

REYMOND Jules, 275e d'Infanterie

REYNAUD François Louis, 38e d'Infanterie

REYNAUD Pierre, brigadier, 263e d'Artillerie

RIBAUD François, adjudant, 157e d'Infanterie

RIBES Adrien, 238e d'Infanterie

RICHARD Francisque, sergent, 86e d'Infanterie

RICHARD Jean Baptiste, 115e d'Artillerie lourde

RICHARD Ulysse, 14e Bataillon de Chasseurs

RIGAUD Benoît, 98e d'Infanterie

RIVAT Marius, 24e Bataillon de Chasseurs

RIVAUD Pierre, 6e Colonial

RIVOIRE Claude, 11e Chasseurs alpins

ROBINEAU François, sergent, 238e d'Infanterie

ROLIN Alexandre, caporal, 333e d'Infanterie

ROSSARY Étienne, 6e Colonial

ROSSILLOL Pierre, 6e Colonial

ROSTAING-MAGNIN Louis, 9e Colonial

ROUGÉ Victor, maréchal des Logis, 274e d'Artillerie

ROUSSILLOUX André, 357e d'Infanterie

ROUX Marius, 115e Bataillon de Chasseurs

ROYER Pierre, matelot à bord du Mousquet

RUARD André, 75e d'Infanterie

 

S

SABATIER Jean, 292e d'Infanterie

SABY Pierre, adjudant, 409e d'Infanterie

SANGLARD J. M., 38e d'Infanterie

SARTRE Victor, 16e d'Infanterie

SAUGÈRE Benoît, 98e d'Infanterie

SEIVE Michel, 6e Colonial

SEIVE Jules, 34e Colonial

SEUX André, 16e d'Infanterie

SEUX François, 38e d'Infanterie

SEUX Régis, 52e d'Infanterie

SEYRAYET Jean Cl., caporal 7e Tirailleurs

SIEAUVY Jean Louis, 11e Bataillon de Chasseurs

SIGNALET François, 5e Colonial

SOL Jean Baptiste, 6e Colonial

SOLEILHAC Eugène, caporal, 11e Chasseurs

SOULAS Henri, 38e d'Infanterie

SOUVETON Pierre, 6e Colonial

SPITZ Joseph, 98e d'Infanterie

 

T

TARDY J. M., caporal, 11e Chasseurs

TARDY Célestin, 33e Colonial

TARGE François, caporal, 13e Chasseurs

TERRASSON Clément, 17e d'Infanterie

TERRASSON Pierre, 36e d'Artillerie coloniale

TERRAT Benoît, 102e d'Infanterie

THEVENET Gilbert, 115e Bataillon de Chasseurs

TEYSSIER Jacques, adjudant, 42e d'Infanterie

THERRAT Jean, 98e d'Infanterie

THEVENON Jean, 6e Colonial

THIBAUD Jean, sergent fourrier, 11e Bataillon de Chasseurs

THIBAUD Pierre, 157e d'Infanterie

THOLLET CLaude, 216e d'Infanterie

THOLLY Antoine, 62e d'Infanterie

THOMAS Jean Marie, 11e Cuirassiers

TIXIER Claude Adrien, sergent, 238e d'Infanterie

TROTET Charles, 38e d'Infanterie

 

V

VEDRINE Pétrus, 6e Colonial

VERDIN Pierre, 3e Tirailleurs

VENTURI Camille, 2e Zouaves

VERNAY Antoine, 14e Bataillon de Chasseurs

VERNET J. M. , 210e d'Infanterie

VERNIN François, sergent, 30e d'Infanterie

VERRIER Paul, 79e d'Infanterie

VIAL Benoît, 158e d'Infanterie

VIAL Henri, 12e Bataillon Chasseurs alpins

VIALLON Paul, 416e d'Infanterie

VIGIER Auguste, matelot à bord du Hardi

VINCENT Victor, 158e d'Infanterie

VIORON Jean, 2e Zouaves

VIRIEUX Pierre, 52e d'Infanterie

VIVIEN Mathieu, 16e d'Infanterie

 

Soldats décédés à l'Hôpital auxiliaire n° 10

BERDOU Jean Marie, 83e d'Infanterie

DENIS Michel, brigadier, 501e d'Artillerie

DUSEVAL Paul Edmond, 128e d'Infanterie

GARNIER Élie, 168e d'Infanterie

LETOURNEL Alexandre, 264e d'Infanterie

MONTEGUT Hyacinthe, sergent, 1er Tirailleurs

PAULIN Eugène, maître pointeur, 118e d'Artillerie

 

source : archives municipales de Saint-Chamond, 5 Hsc 23.

note 1 - les ajouts entre [...] sont des corrections justifiées par les mentions figurant dans d'autres documents.

note 2 - l'ordre alphabétique a été restauré lorsque quelques erreurs s'étaient glissées dans la liste.

 

 

6 - les traces mémorielles et patrimoniales

de la Grande Guerre à Saint-Chamond

 

Adrien Plaine MPLF
tombe familiale d'Adrien Plaine (photo 2 mars 2014)

 

Claudius Fabre MPLF (2 mars 2014)
Claude Fabre, mort pour la France le 31 octobre 1914 (photo du 2 mars 2014)

 

Baptiste Gourgeon MPLF 2 mars 2014
Baptiste Gourgeon (1886-1914), mort pour la France (photo du 2 mars 2014)

 

Claudius Meiller MPLF (2 mars 2014)
tombe familiale Meiller et Malaurie (photo du 2 mars 2014)

 

Claudius Meiller (2 mars 2014)
Claudius Meiller, mort pour la France le 22 mai 1917 (photo du 2 mars 2014)

 

tombe Entresangle
tombe de Jean Louis Entresangle, mort pour la France le 23 avril 1918 (photo du 9 mars 2014)

 

MAM 9 mars 2014
Monument aux morts du cimetière de Saint-Chamond (photo du 9 mars 2014)

 

* travail en cours

Michel Renard
professeur d'histoire
au lycée de Saint-Chamond

 - retour à l'accueil